Cote d'Ivoire: Présidentielle 2020 - L'Afd et la Lmp annoncent la suspension leur participation à la Cei

30 Septembre 2020

L'Alliance des forces démocratiques (Afd) et la Ligue des mouvements pour le progrès (Lmp) ont annoncé le mercredi 30 septembre 2020, qu'elles se retirent de la Commission électorale indépendante (Cei). Elles l'ont fait savoir, au cours d'un point de presse, au siège du Front populaire ivoirien à Cocody II Plateaux.

«Les plateformes Afp et Lmp ont instruit toutes les personnalités qu'elles ont proposées pour siéger dans les commissions électorales communales, sous-préfectorales, départementales, régionales et à l'étranger de suspendre leurs activités au sein des démembrements de la Cei», a fait savoir le secrétaire général du Fpi, Issiaka Sangaré, dans une déclaration commune des deux plateformes politiques.

Ces groupements politiques demandent donc à leurs représentants de ne plus participer aux réunions convoquées par les nouveaux bureaux locaux de cette institution. Issiaka Sangaré a ajouté que leurs représentants doivent attendre de nouvelles instructions, avant toute autre initiative.

Dans cette déclaration conjointe, l'Afd et la Lmp ont appelé de tous leurs vœux «l'urgence et la nécessité d'une concertation » qui, à leur sens, devrait s'engager entre l'État de Côte d'Ivoire, les forces politiques et sociales et toutes les parties prenantes au processus électoral.

Elles exhortent, en outre, la communauté internationale à s'engager davantage dans le processus électoral. Ces plateformes politiques demandent, notamment, la mise en place de nouvelles règles qu'elles souhaitent plus «consensuelles», ainsi qu'un dialogue entre tous les acteurs engagés dans ledit processus.

Issiaka Sangaré a expliqué aussi les motivations à la base de ces décisions et propositions de l'Afd et de la Lmp. Pour lui, le dialogue entre le gouvernement et les partis d'opposition est loin d'être au beau fixe. Ce qui, indique-t-il, est aujourd'hui à la base d'un environnement préélectoral tendu. Pour lui, il faut faire baisser la tension, pour que le scrutin présidentiel soit organisé dans le meilleur des cas possibles. Il suggère donc au gouvernement de «sortir du fétichisme des dates».

A noter que la déclaration conjointe lue par le Secrétaire général du Fpi a été signée par Affi N'Guessan, pour le compte de l'Afd et Kabran Appiah, au nom de l'Afd.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.