Afrique de l'Ouest: BRVM - La capitalisation du marché actions s'est établie à 3 795 982 696 896 XOF la semaine dernière

Impaxis Securities, société de gestion et d'intermédiation sénégalaise révèle dans sa revue hebdomadaire pour la semaine du 21 au 25 septembre 2020 que les indices Brvm-Composites etBrvm 10 ont clôturé la séance du vendredi dans le vert, respectivement à +0,81% et +0,51%, après avoir enregistré trois séances de baisse.

En variation hebdomadaire, le marché a enregistré quatre hausses sectorielles. Par contre, la contraction des indices transport (-7,22%), Services Publics (-1,70%) et Agriculture (- 1,69%) a atténué la remontée du marché qui clôture la semaine avec un léger gain de 0,01% à 126,34.

L'indice phare accuse pour sa part un recul de 0,89%. Impaxis note que la valeur des transactions cumulée de la semaine est ressortie à 1 215 473 640,00 XOF pour un volume de 662 730 titres échangés. La capitalisation du marché actions s'est établie à 3 795 982 696 896 XOF.

Par ailleurs, Ce vendredi 25 Septembre a été publié le rapport de politique monétaire dans l'Umoa au titre du deuxième trimestre 2020.

Examinant la conjoncture interne, le Comité de politique monétaire a relevé que l'activité économique dans l'Uemoa s'est également ressentie des effets de la propagation de la pandémie à partir du mois de mars 2020 dans tous les États membres.

Le PIB a reculé de 2,0% au deuxième trimestre 2020 par rapport à la même période de l'année précédente après une hausse de 3,2% un trimestre plus tôt.

La baisse de l'activité économique dans l'Union a été principalement impulsée par les secteurs tertiaire et secondaire dont les valeurs ajoutées ont baissé respectivement de 3,4% et 3,6% au deuxième trimestre 2020.

Par contre, la valeur ajoutée du secteur primaire s'est accrue de 3,1%, en raison de la bonne tenue de la production agricole.

Le taux d'inflation dans l'Uemoa, par rapport au même trimestre de l'année précédente, est ressorti à 1,7% au deuxième trimestre 2020, après 1,2% un trimestre plus tôt.

Selon les dernières projections, le Pib de l'Umoa est attendu en hausse de 2,1% au troisième trimestre 2020 le taux d'inflation est attendu en moyenne à 1,8% en 2020.

«Au total, pour l'ensemble de l'année 2020, l'Union enregistrerait une croissance économique de 1,3% et les contributions sectorielles ressortiraient à 0,9 point pour le secteur tertiaire, 0,1 point pour le secteur secondaire et 0,3 point pour le secteur primaire.

Sur la base de ces analyses, le Comité de politique monétaire a décidé de maintenir inchangés ses taux directeurs, qui avaient été revus à la baisse de 50 bps le 24 juin 2020 », rappelle Impaxis.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.