Burkina Faso: Dépôt de candidatures à la présidentielle - Eddie fait « les cent pas »

Un seul prétendant au fauteuil présidentiel est allé, hier 30 septembre 2020, déposer sa candidature à la Commission électorale nationale indépendante (CENI): Eddie Komboïgo. Le champion du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) s'est rendu sur les lieux à pied.

Les trois baobabs de la politique burkinabè se rendent coup pour coup. Après la démonstration de force du MPP et celle annoncée de l'UPC, c'est en grande pompe que le CDP est allé déposer la candidature d'Eddie Komboïgo à la présidentielle.

C'est à pied que l'expert-comptable a fait le trajet du siège du parti, situé à Kwamé N'krumah, jusqu'au locaux de la CENI, accompagné par une foule scandant son nom. D'autres figures de proue du parti de l'épi et de la daba étaient à ses côtés.

Comme l'émissaire du candidat Roch Marc Christian la veille, c'est également une heure de temps qu'Eddie Compaoré a passée devant le comité de réception des dossiers avant de se voir délivrer le récépissé

« Au nom du groupe de partis qui nous a investi individuellement, qui fonde leur espoir sur ma personne, nous sommes venus nous acquitter de nos obligations légales de candidature. Ma candidature à la présidentielle est un engagement vis-à-vis de notre peuple.

Nous recherchons le pouvoir pour servir le peuple et non pour nous servir, après avoir constaté une gouvernance catastrophique après les évènements des 30 et 31 octobre 2014. Le CDP s'est restructuré, s'est mieux organisé et est prêt à redresser notre pays.

Le premier devoir d'un chef d'Etat, c'est de garantir la vie de nos populations, donc le retour de la paix. Nous allons travailler à la réconciliation nationale, à la relance de l'économie qui intègre l'ensemble des populations, notamment la frange jeune et les femmes », a-t-il ensuite déclaré à la presse, avant de repartir comme il était venu : en marchant sous les vivats.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.