Niger: Les 3 militants de la société civile en prison depuis plus de six mois sont libres

Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maikoul Zodi ont été libérés en milieu de semaine. Ils avaient été mis sous mandat de dépôt en mars dernier pour avoir organiser une manifestation non autorisée. Six mois plus tard, ils ont été libérés alors que leur délai de détention légal était dépassé selon leur avocat.

Après avoir vérifié qu'aucun acte n'a été posé par le juge d'instruction, dans le sens de prolonger leur mandat, la loi est claire en la matière, on ne peut pas détenir des justiciables, des citoyens, sans aucun titre juridique ou judiciaire.

Voilà pourquoi nous avons formulé un communiqué, ce qui a certainement provoqué leur libération d'office. Nous pouvons toutefois dire que nous sommes à moitié satisfaits, parce qu'aujourd'hui nos clients sont libres de leurs mouvements, mais de l'autre côté, ce qu'il faut déplorer, il ne faut pas que dans un État de droit, dans une démocratie, de telles situations se représentent.

Parce que nul n'est au-dessus de la loi et la loi doit être appliquée à tout le monde. Nous sommes tous égaux devant la loi.

Maître Ahmed Mamane, avocat de Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maikoul Zodi

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.