Kenya: Diplomatie - Uhuru Kenyatta en visite de travail en France

Une délégation de cinq ministres kenyans, conduite par leur chef d'Etat Uhuru Kenyatta, a quitté le pays, le 30 septembre, pour effectuer une mission de cinq jours à Paris, en République française.

Durant leur séjour, le président kenyan et sa suite assisteront à plusieurs réunions d'ordre économique, destinées à la finalisation des dossiers liés à leurs accords avec la France.

En effet, selon les informations livrées par la presse présidentielle kenyane, le chef de l'Etat et ses membres du gouvernement prendront part à plusieurs réunions parmi lesquelles, la conférence de la banque publique d'investissement prévue au siège de la BPI France, qui est une institution chargée d'encourager les entreprises françaises à l'étranger, la rencontre avec le Medef et le patronat français.

Ainsi, au terme de ces échanges, quelques contrats, à caractère économique, seront signés pour un montant de deux milliards d'euros.

Cette visite de travail fait suite à celle effectuée au Kenya par le président Emmanuel Macron, notamment en mars 2019. Le premier voyage officiel qu'un chef d'Etat français ait effectué dans ce pays, depuis l'indépendance.

« Au cours de cette visite, les deux présidents s'étaient engagés sur plusieurs projets d'infrastructures. Malgré la présence chinoise très forte dans l'économie kényane, la France est attirée par ce pays stratégique, dont la croissance l'a propulsé en une décennie, dans le club des pays à revenu intermédiaire », précise le communiqué de la présidence kenyane, en signifiant que la France a résolu de finaliser le projet de concession autoroutière reliant Nairobi à Nakuru et Mau Summit; un projet d'une valeur d'environ un milliard d'euros, dont Vinci est l'opérateur principal.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.