Madagascar/Ghana: Barea - Le match contre le Ghana compromis

Incroyable mais le feuilleton sur les Barea se poursuit au grand dam de leurs supporters qui n'arrivent plus à y voir clair, depuis les déclarations de Nicolas Dupuis qui est, pour la première fois, resté muet sur les circonstances à l'origine de cet accord avec le Ghana et les autorités turques.

Il s'est gardé de dire que c'était grâce à lui, comme il l'avait fait avec le Burkina Faso. Qui est-ce qui ment ? Car de toute évidence, les dés étaient pipés puisque selon une communication émanant du Qatar, c'est sa sélection qui va recevoir les Black Stars du Ghana ce 12 octobre. Et sans vouloir minimiser la communication de Nicolas Dupuis, on a bien peur que le match des Barea contre le Ghana soit compromis.

La question qui se pose est de savoir si Nicolas Dupuis qui persiste à aller au Luxembourg, saura faire face à cette nouvelle situation et revenir, tant qu'il n'est pas trop tard, au Maroc pour disputer ce match contre le Burkina Faso le 12 octobre à El Jadida. Contrairement à la publication, les frais de ce voyage au Maroc sont nettement inférieurs à 100.000 euros annoncés.

Autre chose encore, si le match du 12 octobre n'a finalement pas lieu, faute de vouloir jouer avec le feu, qui va-t-on blâmer ? Nicolas Dupuis ou les sept membres dissidents de la FMF ? Ou les deux ? Attendre et voir...

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.