Madagascar: Analakinapa Maintirano - Un groupe de motocyclistes attaqué

Des bandits de grand chemin ont attaqué un groupe de motocyclistes, mardi, à Analakinapa Maintirano. Un mort et cinq blessés graves sont à déplorer.

GUET-apens. Un motard a rendu l'âme sur son lit d'hôpital et cinq autres sont toujours soignés. Ils sont tombés dans une embuscade tendue par une horde de coupeurs de route armés, avant-hier, à 8 kilomètres d'Andrea, dans le district de Maintirano.

D'après la gendarmerie locale, cinq motos avaient quitté Maintirano pour rejoindre Tsingimavo. L'une d'entre elles était partie en avance. Les autres devaient passer par une rivière et Analakinapa où les malfaiteurs les attendaient.

Le bilan signalé fait état d'une perte en vie humaine et des blessés actuellement hospitalisés. Ces derniers ont été touchés à la tête, aux mains et pieds. L'un d'eux a eu le bras gauche fracturé. « Un garçonnet âgé d'environ 7 ans et un pilote ont pu se sauver dans la forêt. Cet enfant a été retrouvé ce matin », raconte un journaliste local. Outre la scène de violence, les victimes se sont fait voler, mais le préjudice n'est pas encore évalué.

« On avait conseillé conseillé aux motards d'engager des gardes de sécurité au cours de leur trajet. Ils ont pourtant affirmé qu'ils étaient nombreux et rien ne leur arriverait », explique un gendarme.

Arrêté

Quatre éléments de la gendarmerie envoyés pour surveiller l'axe ont arrêté un premier suspect non loin de l'endroit où s'est passé l'assaut. Cinq rouleaux de chanvre indien ont été retrouvés en sa possession. Il a cité un présumé complice qui n'était plus chez lui à l'arrivée des forces de l'ordre. Neuf paquets et cinquante neuf rouleaux de cannabis, pesant trois kilos, ont été saisis dans la maison du complice, selon les explications reçues.

Le captif est maintenant retenu pour être enquêté. « Nous continuons à collecter de renseignements. D'autres arrestations seront bientôt opérées », indique un responsable de la gendarmerie chargée de l'affaire, selon qui, les traces des bandits se sont effacées dans un village à proximité du lieu de l'attaque.

Face à cette situation préoccupante, plusieurs conducteurs de taxi-moto ont manifesté hier pour alerter l'autorité locale. Le vol à main armée, comme cette fois, se commettrait presque tous les jours sur cette route de Maintirano, comme ils l'ont rapporté.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.