Madagascar: Ambohimitsimbina - Un militaire meurt par balle

Un jeune homme, en service légal ou pendant la durée légale (PDL) au sein de l'Armée, a été retrouvé mort, avant-hier, à Ambohimitsimbina.

Ses collègues et lui étaient chargés de la surveillance et de la sécurisation du site où se trouvent plusieurs appareils de retransmission audiovisuelle. À la lumière de la découverte macabre, il a été touché par balle sur une partie de sa tête, ce qui a causé son décès.

Ce qui paraît pourtant étrange aux responsables dépêchés sur place, c'est que le jeune soldat avait toujours sur lui son fusil à leur arrivée sur les lieux. L'arme a été récupérée. Le flou reste à ce jour entier quant aux véritables circonstances de la mort de cette victime.

La gendarmerie d'Ankadilalana a été avisée des faits et une enquête a été ouverte. Il pourrait s'agir d'un suicide, selon les premières supputations. Joint par téléphone, le chef de l'Etat-Major des Armées (CEMA), le général Jean Claude Rabenaivoarivelo, n'a pas pu fournir davantage de détails sur cette affaire. « Je suis encore à Tampoketsa, en route vers Antananarivo. Le réseau est presque indisponible, mais je vous rappellerai dès que je serai arrivé », a-t-il affirmé.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.