Madagascar: CSB Farafangana / Contraception - Une hausse de nouveaux utilisateurs constatée

Vingt-huit nouveaux utilisateurs durant quelques jours.

Le bilan de la journée mondiale de la contraception a été positif dans le centre où la prestation s'est déroulée samedi dernier. Plus d'une vingtaine de nouveaux clients ont été convaincus par rapport à la période de sensibilisation sur la contraception dans cette partie. « Nous enregistrons plus d'une dizaine de nouveaux utilisateurs depuis le 21 septembre jusqu'au 25 septembre. Le nombre a doublé par rapport à la dernière fois. Depuis le 26 au 29 septembre, on constate près de dix-huit nouveaux utilisateurs de la planification familiale », indique la sage-femme Lovasoa Rasoanomenjanahary Victorine, responsable de la planification familiale au niveau du Centre de Santé de Base urbain de Farafangana.

Un agent communautaire qui travaille dans la ville de Farafangana avoue la difficulté dans la conviction des femmes qui sont les premières bénéficiaires de ce service. « Il est difficile de convaincre les femmes d'adopter une telle méthode contraceptive. Surtout quant la plupart ne sont pas informées à l'avance. Mais lorsqu'elles sont bien informées sur le sujet, la plupart d'entre elles décident d'adopter une seule méthode de contraception », indique cet agent communautaire.

Durant le confinement, le nombre de patients a augmenté, selon le responsable. « Cette hausse peut se justifier par le fait que certaines femmes prennent conscience de l'importance de la contraception, surtout avec les problèmes financiers liés à la crise sanitaire », ajoute la sage-femme. La tranche d'âge des bénéficiaires varie entre 20 à 45 ans, mais les femmes ayantplus de 25 ans sont beaucoup plus nombreuses à aller au niveau de ce CSB urbain.

Il s'agit du seul CSB dans le chef-lieu de l Atsimo Atsinanana. « En tant que Public Sector Strengthning (PSS), nous assurons des services de qualité en fonction des moyens qui sont mis à notre disposition, en partenariat avec le programme WISH2ACTION», enchaîne-t-elle.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.