Présentation de la Plateforme africaine de fournitures médicales (AMSP) - Impliquer les États membres de la CEDEAO

30 Septembre 2020

Niamey (Niger) — À l'initiative de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), à travers son Bureau sous-régional pour l'Afrique de l'Ouest (SRO-WA), en partenariat avec Afreximbank, les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) et l'Envoyé spécial de l'Union Africaine, Strive Masiyiwa, un webinaire de haut niveau des parties prenantes sur la Plateforme africaine de fournitures médicales (AMSP) a été organisé Mardi.

Cette réunion qui s'est déroulée en marge de la troisième réunion du Comité ministériel de coordination de la COVID-19 de la CEDEAO en charge de la santé (CMC) a été organisée en collaboration avec la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et l'Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS).

Le webinaire de haut niveau des parties prenantes a présenté aux Ministres de la Santé et des Finances des États membres de la CEDEAO les opportunités offertes par l'AMSP, ainsi que sa structure. La réunion a fourni les informations nécessaires sur la Plateforme qui permettraient aux Gouvernements des États membres de la CEDEAO, aux opérateurs du secteur privé et aux autres parties prenantes d'accéder et de tirer parti des avantages de la plate-forme, en particulier compte tenu de la propagation incessante de la pandémie de COVID-19 sur le continent et ses impacts sur les vies humaines et les sources de revenus.

Lors de son discours introductif, le Président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean Claude Kassi Brou a déclaré que l'AMSP est « un très bon développement et complètera la décision antérieure que nous avons prise à la CEDEAO de parrainer les fabricants locaux dans l'approvisionnement en matériel médical nécessaire à la riposte à la pandémie de COVDI19 ».

« La participation de la Plateforme africaine de fournitures médicales à cette réunion du Comité ministériel de coordination de la COVID-19 de la CEDEAO est donc opportune et tournée vers l'avenir », a-t-il ajouté.

Le Ministre de la Santé du Ghana, Président des Ministres de la Santé de l'Assemblée de la CEDEAO, Hon. Kwaku Agyeman-Manu a déclaré : « La Plateforme africaine de fournitures médicales est donc d'un grand intérêt étant donné les dimensions de l'initiative pharmaceutique qui favorisent l'accès à des médicaments de qualité sûrs et abordables en Afrique grâce à des achats groupés ainsi qu'à la production locale ».

Le Président de l'Assemblée des Ministres de la Santé de la CEDEAO a de ce fait encouragé ses homologues à « explorer les opportunités que la Plateforme africaine de fournitures médicales vise à créer et à tirer profit de ces opportunités dans l'intérêt de l'économie de la région et de l'économie de chaque pays ».

Prenant la parole au nom du Dr Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la CEA, la Directrice du Bureau sous-régional pour l'Afrique de l'Ouest de la CEA, Ngone Diop, a expliqué que « Pour exploiter pleinement l'opportunité des initiatives de la Plateforme africaine de fournitures médicales et de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), il est crucial que les États membres ratifient le traité de l'Agence africaine des médicaments (AMA) pour réglementer et harmoniser efficacement les produits médicaux afin que le continent puisse atténuer les normes de médecine circulant dans la région et préserver les vies ».

« Nous devons tous faire de notre mieux pour exploiter réellement les nombreux potentiels de cette plateforme et la CEA, en partenariat avec la CEDEAO, fournira les appuis nécessaires à nos États membres pour répondre à la COVID19 et à utiliser cette plateforme très innovante », a conclu Ngone Diop.

Pour plus d'informations, veuillez contacter : Tahirou Gouro, Chargé de Communication, CEA- BSR/AO,

Email: gouro2@un.org

Bureau Sous-Régional pour l'Afrique de l'Ouest

428 Avenue du Fleuve Niger

B.P. 744

Niamey, Niger

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.