Burkina Faso: Rencontres musicales africaines 2020 - Les organisateurs promettent une belle cérémonie

30 Septembre 2020

Le comité d'organisation des Rencontres musicales africaines (REMA) a annoncé, au cours d'une conférence de presse, le samedi 26 septembre 2020, à Ouagadougou que la 3e édition se déroulera du 22 au 24 octobre 2020.

Les Rencontres musicales africaines 2020, initiées par « la Cour du Naaba » s'annoncent grandioses. Le comité d'organisation a dévoilé, le chronogramme de la 3e édition, le 26 septembre dernier à Ouagadougou, lors d'une conférence de presse.

Deux panels sur le thème : « Musique, digital et économies locales, comment développer des outils adaptés », deux ateliers de formation sur le thème : « Comment préparer une bonne sortie digitale d'album ? », un « Keynote » avec l'artiste musicien ivoirien, Asalfo et dix « Showcases » avec des artistes venant du Burkina Faso, du Cameroun, du Mali, du Togo, et de la Côte d'Ivoire seront au menu de cette 3e édition.

Les sites retenus pour abriter l'évènement sont l'hôtel Bravia, le CENASA, le Foyer du renouveau, l'Institut français et le Goethe Institut. Selon le promoteur des REMA, l'artiste-musicien burkinabè, Alif Naaba, les thématiques qui seront débattues sont d'actualité.

Pour lui, l'écosystème de la musique africaine s'est vu modifié ces dernières années avec le boom du digital. Un véritable chamboulement qui, selon lui, grandit de jour en jour et qui appelle les acteurs de l'industrie de la musique à se former pour une meilleure adaptation.

«Il est essentiel pour les professionnels de la musique de mener des réflexions constructives pour permettre aux artistes de faire du digital leur allié, d'où la thématique de la présente édition », a-t-il dit.

La présente édition est placée sous le patronage du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme et est coparrainée par le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat, Harouna Kaboré et celui de l'Energie, Ismaël Bachir Ouédraogo.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.