Cameroun: Relance du secteur touristique post Covid-19 - Les acteurs conviés à la réflexion

Une session extraordinaire du Conseil national du Tourisme a été présidée hier par le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute en vue de chercher les voies et moyens du redécollage.

Le secteur touristique est incontestablement l'un de ceux qui ont été les plus touchés par les effets néfastes de la pandémie du coronavirus. En effet, la fermeture des frontières a eu pour conséquences, la réduction drastique des occupants des hôtels, la baisse de la fréquentation des restaurants et autres lieux de loisirs qui, au Cameroun comme ailleurs, ont notamment souffert des différentes mesures de lutte prises par les gouvernements. En présidant hier, la session extraordinaire du Conseil national du Tourisme, le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, président de cette instance a du reste reconnu « qu'aucun secteur n'a été épargné » ici. Pour faire face à cette situation, de nombreuses concertations ont été engagées par le gouvernement avec les différents opérateurs du secteur.

Ces derniers ont notamment présenté les difficultés dans leurs domaines respectifs, en faisant par ailleurs des suggestions pour des pistes de solutions. Face aux difficultés présentées, le président de la République a instruit des mesures d'assouplissement pour les secteurs d'activités les plus touchés par la pandémie, au rang desquels le tourisme. C'est ainsi que le 30 avril 2020, parmi les 19 mesures d'assouplissement annoncées par le Premier ministre, chef du gouvernement et touchant le tourisme, l'on peut signaler l'exonération de la taxe de séjour dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration pour le reste de l'exercice 2020, à compter du mois de mars ; le maintien de mai à juillet du paiement des allocations familiales aux personnels des entreprises ne pouvant s'acquitter des cotisations sociales ou ayant mis leurs personnels en congé technique en raison de la baisse conjoncturelle d'activité, notamment dans la restauration, l'hôtellerie et les transports.

La session extraordinaire du Conseil national du Tourisme d'hier, qui se tenait par visioconférence sur le thème : « Quelles mesures pour mieux accompagner la relance du secteur du tourisme et du voyage avec la levée de certaines restrictions dues à la pandémie du Covid-19 », a, comme l'a indiqué le Premier ministre, chef du gouvernement dans son propos introductif, permis de « initiatives entreprises, ainsi que celles projetées pour que l'activité touristique de notre pays retrouve son dynamisme ».

Deux principales communications étaient à l'ordre du jour. Il s'agit de celles du ministre de Finances et de son collègue de la Santé publique. Elles portaient notamment sur les actions prévues pour le redressement des établissements de tourisme et le nouveau protocole sanitaire en vigueur dans les établissements de tourisme et de loisirs. Dans un contexte marqué par la persistance de la pandémie, même si sur place au Cameroun, des efforts continuent d'être déployés pour contenir ses effets néfastes.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.