Sénégal: Troubles de l'audition - 800.000 personnes touchées par la surdité

1 Octobre 2020

La surdité prend de l'ampleur au Sénégal où le taux de prévalence est estimé à près de 6%, touchant ainsi 800.000 personnes. En plus de ce nombre, le risque de surdité est permanent à cause de l'utilisation abusive des smartphones pour écouter la musique par des écouteurs.

Au Sénégal, la prévalence de la surdité dans la population générale est de 5,9%. Soit environ 800.000 personnes. Les troubles de l'audition représentent 0,6% de la population générale ; soit environ 81.052 personnes.

Ces informations ont été données, hier, par le conseiller technique du ministère de la Santé, Dr Marie Sarr, qui a présidé la journée de la langue des signes.

Elle a indiqué que le ministère de la Santé et de l'Action sociale a décidé de renforcer la détection précoce des déficiences auditives en vue de favoriser un meilleur accès à la prise en charge de ces pathologies.

Il s'agira également d'amplifier l'engagement communautaire des organisations de sourds dans la riposte contre la Covid 19.

Elle a fait remarquer qu'une analyse approfondie des données existantes montre que la prévalence de la perte d'audition décroît de façon exponentielle à mesure qu'augmente le revenu national brut par habitant.

Dr Marie Sarr souligne des jeunes de 12 à 35 ans présentent un risque accru de développer une déficience auditive en raison de l'utilisation dangereuse d'appareils audio personnels et de l'exposition à des niveaux sonores préjudiciables dans des salles de spectacle bruyantes.

Selon elle, ce risque apparaît dans l'utilisation croissante des smartphones et la pratique de plus en plus en vogue consistant à écouter de la musique avec des écouteurs.

Elle explique qu'une perte d'audition non traitée a de profondes répercussions tant sur les personnes touchées que sur leur famille et leur communauté.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.