Sénégal: Processus électoral - La société civile à l'écoute du Gouvernement, selon Valdiodio Ndiaye

1 Octobre 2020

D'après Valdiodio Ndiaye, un des plénipotentiaires de la société civile au Dialogue politique, joint au téléphone mercredi, « les prochaines élections territoriales peuvent techniquement, et du point de vue opérationnel, se tenir à la date de mars 2021 arrêtée ».

À six mois de la date butoir, il soutient qu'ils ont encore suffisamment le temps parce qu'ayant « un dispositif très rôdé et une administration réputée en matière électorale ».

Tout en rappelant que « des consensus forts ont été actés par les acteurs politiques. M. Ndiaye informe qu'ils attendent « la matérialisation des points d'accords contenus dans le rapport transmis au Président de la République ».

En effet, compte tenu du temps qui presse, il estime que « les parties prenantes au Dialogue politique restent suspendues à sa décision, notamment pour le recrutement d'experts indépendants devant auditer le fichier et évaluer le processus électoral ».

Valdiodio Ndiaye est convaincu que « l'audit technique du fichier (stabilisation par rapport aux électeurs) durera au maximum trois mois et concomitamment avec l'évaluation du processus électoral ».

Il rappelle, à cet effet, que l'Agence américaine d'appui au développement (Usaid) et l'Union européenne (Ue) « se sont déjà engagés à accompagner le processus d'audit du fichier électoral ».

Par conséquent, estime-t-il, « avec la volonté politique, si l'État met les moyens, si toutes les dispositions sont prises entre les mois d'octobre et janvier, suivant un timing précis et une planification objective, et que les différents acteurs s'engagent, c'est parfaitement tenable ».

M. Ndiaye précise qu' « il ne restera alors que les inscriptions sur les listes électorales, la redéfinition de la carte électorale, la production additionnelle des nouveaux inscrits (primo votants) et le recueil des candidatures et leur validation pour y aller de manière opérationnelle ».

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.