Maroc: L'artiste-peintre Hayat Saidi - Malgré le coronavirus, le pinceau continuera à répandre l'amour et la beauté

Istanbul — En ces temps de pandémie, le pinceau est l'allié de l'artiste pour surmonter l'adversité, ouvrir un horizon d'espoir et un moyen d'expression pour transmettre des messages en affrontant les sentiments de peur et d'incertitude suscités par la crise épidémique, a assuré l'artiste-peintre marocaine Hayat Saidi.

« L'artiste puise son inspiration des couleurs et des pinceaux pour semer la joie face à une triste réalité de l'humanité, offrant une lueur d'espoir à ceux qui souffrent des effets du confinement qui les prive de la liberté de rêver d'un avenir meilleur », a indiqué Hayat Saidi, dans une déclaration à la MAP en marge de sa participation à une exposition internationale organisée à Istanbul du 12 au 30 septembre.

L'artiste marocaine, à l'origine de l'initiative « Women's Art World », assure que dans ses diverses tentatives d'adaptation à la situation sanitaire, la peinture est un exutoire pour l'artiste afin de vaincre la peur de l'inconnu dans la recherche d'une lueur d'espoir transperçant l'image obscure imposée par la pandémie.

La peinture en temps de pandémie procure à l'artiste des sentiments contradictoires et d'errance de sorte que ses sentiments de tristesse nés d'une scène sombre, font place à des sensations de joie intérieure à chaque fois qu'il crée une œuvre artistique qui répand l'amour et la beauté sur les chemins de la vie, a souligné la plasticienne, originaire de Fès, qui s'est frayée un chemin professionnel dans les universités italiennes, pour devenir l'une des pionnières dans la mise en place du concept de « coaching par l'art » qui consiste à stimuler la création artistique en travaillant avec le coach peintre.

Dans un contexte marqué par un arrêt quasi-total de l'activité artistique et culturelle depuis plusieurs mois dans le monde entier, l'Exposition d'Istanbul a constitué une passerelle de rencontre quoique virtuelle entre les artistes pour partager leurs sentiments sur la pandémie, et engager une réflexion collective sur les œuvres et expériences artistiques et culturelles, créant ainsi un espace commun de créativité et de brassage artistique.

Elle a expliqué que « Women's Art World » visait une participation distinguée à l'exposition d'Istanbul, la ville-musée, notant que les préparatifs ont commencé depuis janvier dernier mais la pandémie a imposé une participation réduite à l'évènement sans pour autant y renoncer.

La plasticienne professionnelle cotée à l'international, a noté que l'exposition, qui a coïncidé avec la reprise progressive de la vie artistique et l'ouverture de musées et de galeries, a été un exutoire pour les artistes qui étaient enthousiastes de participer à l'événement et de prendre part à des séminaires en ligne organisés à cette occasion.

Mme Saidi, qui a reçu de nombreuses distinctions, n'a pas manqué de mentionner les préparatifs en cours pour l'organisation de la prochaine édition du Women's Art World prévue à Rabat, après celles de Paris, Milan, Miami, Houston, Dubaï, Marrakech, Vienne, Berlin, Barcelone, la Corée du Sud et Népal, expliquant que l'initiative, en tant que rassemblement international d'art, vise à favoriser la rencontre de femmes plasticiennes d'horizons différents qui partagent des valeurs communes d'ouverture, de générosité, d'amitié et de paix.

« L'art au service de l'humanité » est le slogan de l'initiative « Women's Art World" qui vise à s'ouvrir sur d'autres cultures à travers des canaux artistiques pour échanger des expériences et expertises, créer de vastes espaces de rayonnement culturel parmi les plasticiennes du monde, et promouvoir la paix, la tolérance et le rapprochement entre les peuples.

Pour les critiques et amateurs d'art, l'œuvre de Hayat Saidi reflète sa grande passion pour les couleurs, la lumière et la nature, en faisant des questions humaines sa source d'inspiration et la finalité de ses créations.

Au cours de sa brillante carrière à l'échelle internationale et en grande connaisseuse en matière d'art, Mme Saidi a été consacrée par sa désignation membre de jury de plusieurs manifestations tenues, entre autres, en Angleterre, aux Emirats Arabes Unis, en Autriche, en Italie, en Corée du Sud, ainsi qu'aux Etats Unis.

Elle est notamment enregistrée auprès du tribunal de l'Art de Milan et figure dans le dictionnaire de l'art « Larousse Drouot » en France. De même, elle a été sélectionnée pour faire partie de l'encyclopédie de l'art des meilleurs artistes contemporains du monde entier.

Elle a reçu de nombreuses distinctions notamment le Trophée Art Collection World 2018, le prix de l'Oscar des arts visuels à Monte-Carlo, le prix The Best Contemporary Artists, le prix de la Biennale de Palerme, le prix international d'art "IL Pensatore de Auguste Rodin" et le prix "MINERVA" de l'Académie des arts d'Italie.

La plasticienne marocaine a également reçu le prix de l'artiste de l'année 2019, attribué à l'occasion de l'exposition d'art Contemporain biennale en Italie.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.