Togo: La Dynamique Mgr Kpodzro maintient le cap

« Qu'il soit politique, culturel, sportif ou autre, tout regroupement est interdit selon les mesures restrictives.

Donc, on ne doit pas chercher la nature ou le type du regroupement », c'est bien là une réaction du premier responsable de la Coordination nationale de Gestion de la Riposte contre la Covid-19 au Togo, le Colonel Mohaman Djibril, alors même que l'une des responsables de la Dynamique Monseigneur Kpodzro, en la personne de la Secrétaire générale de la CDPA, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, indiquait hier mercredi 23 septembre que « la situation de covid19 a quelque peu orienté les stratégies de combat.

Mais aujourd'hui, partout on a compris qu'il faut reprendre la vie normale ou il faut vivre avec ce virus-là, ce qui veut dire que, peu importe les circonstances, prendre les précautions pour ne pas mettre en danger les populations en voulant faire ce qu'on a à faire.

Écoutez, il y a des mesures qui sont respectées pour les rassemblements et nous l'avons vu partout. Le cache-nez par exemple sera de rigueur au cours de ce rassemblement, nous prendrons d'autres mesures d'hygiène à savoir les mesures qui favorisent le lavage des mains ou l'utilisation de gel et on naturellement on fera attention à la distanciation » et qu'il est question pour eux d'organiser « un meeting d'informations, d'explications pour que les populations qui se posent des questions et sans lesquelles rien ne peut se faire, au nom desquelles nous combattons et avec lesquelles nous devons combattre, pour que ces populations puissent comprendre ce que nous avons fait et prendre la mesure concrète de leur responsabilité au cours de cette phase du combat », c'est un communiqué de cette dynamique qui vient en appui à cette dernière pour confirmer le maintien de la manifestation.

Par ce document, ce regroupement qui conteste la réélection de Faure Gnassingbé à la tête du Togo, tout en déplorant les rumeurs persistantes sur une quelconque interdiction de son meeting, tient selon ce qui y est écrit « à informer le public qu'elle n'a à aucun moment été saisie par le gouvernement sortant d'une lettre lui notifiant l'interdiction de cette manifestation. Elle considère que les informations qui circulent à ce sujet constituent des rumeurs qui ne peuvent nullement démobiliser les responsables et militants de la DMK de l'intérieur comme de la diaspora qui s'investissent ardemment pour la réussite du meeting public ».

Aussi, dit-elle ne pas se voir « accepter cette velléité autocratique, au demeurant illégale, que prendrait un gouvernement démissionnaire non habilité à prendre un acte d'interdiction qui relève du pouvoir régalien de l'État ».

La Conférence des présidents de la DMK a également au travers de ce communiqué exhorté ses militants, aussi bien ceux de l'intérieur que de la diaspora à poursuivre le travail de sensibilisation et de mobilisation pour le meeting du 04 Octobre.

On attend dès lors de voir si d'ici là l'autorité donnera sa position officielle sur la tenue ou non de cette manifestation.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.