Cote d'Ivoire: Actions préventives contre la Covid-19 en milieu carcéral - L'ACAT-CI et LaBAP dressent le bilan, après 4 mois

Après 4 mois d'activités liées à la prévention de la Covid-19 dans les 33 prisons de Côte d'Ivoire, l'Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture, section Côte d'Ivoire (ACAT-CI) et La Balle aux Prisonniers (LaBAP) ont présenté leurs résultats, en termes de bilan.

C'était le 29 septembre 2020, à Abidjan-Cocody, autour du projet : « Eviter la propagation de la pandémie Covid-19 dans les Maisons d'Arrêt et de Correction (MAC) et les Centres d'Observation des Mineurs (COM) de Côte d'Ivoire », financé par l'Union Européenne (UE), à hauteur de 100 millions de F Cfa.

Par la voix de la coordonnatrice au titre de l'ACAT-CI, Yeo Marie, ce sont au total 12 bénévoles ACAT-CI et LaBAP, qui ont vu leurs capacités renforcées sur les mesures barrières et les techniques de sensibilisation en milieu carcéral.

De même, 198 membres des centres médicaux ont vu leurs capacités renforcées sur les mesures barrières et la prise en charge de cas de contamination à la Covid-19.

Ensuite, 987 agents ont été sensibilisés directement, tandis que les 21000 détenus ont été sensibilisés indirectement, ainsi que la population dans son ensemble à travers 12 émissions radios diffusées.

En outre, plusieurs kits ont été distribués dans toutes les prisons du pays, dont 100 kits de prévention (770 cartons de gants, 975 cartons de cache-nez, 100 pistolets thermiques, 770 visières, 211 cartons de gel main).

72 kits alimentaires (936 sacs de riz, 288 bidons d'huile de 20L, 792 sacs de pâtes alimentaires, 216 cartons de concentrées de tomates, 504 sachets de sel) ; 4 kits d'hygiène (24 cartons de grésil (12 boites/carton). 24 cartons de savon B52, 24 cartons d'eau de javel lot de 4 "4L/ bidon", 20 sacs de savon en poudre), etc.

Au cours de la lecture du communiqué de presse, Konan Olympe coordonnateur dudit projet au titre de LaBAP a indiqué que l'atteinte de ces résultats est le fruit de la bonne collaboration avec les différents partenaires institutionnelles.

Au nom de la Délégation de l'Union Européenne en Côte d'Ivoire, Michel Laloge, chef des Opérations de Coopération, s'est félicité des résultats obtenus par les deux ONG, qui ont « utilisé à bon escient les fonds alloués au projet ».

Il a ensuite relevé que ce projet est basé sur les socles des valeurs communes entre la Côte d'Ivoire et l'UE.

Pour sa part, Boni Rogatienne, a au nom de la Secrétaire d'Etat, chargé des Droits de l'Homme, relevé tout le prix attaché à ce projet, qui améliore les conditions de vie dans les prisons et participe également aux respects des droits de l'homme.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.