Algérie: Paludisme dans le sud du pays - Benbouzid rassure sur la prise en charge des malades

Oran — Tous les cas de paludisme (Malaria) enregistrés dans le Sud algériens sont importés par des africains subsahariens ou des Algériens qui ont séjourné dans les pays du Sahel, a affirmé jeudi à Oran le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, qui a rassuré sur les capacités de prendre en charge des malades.

En visite de travail, en compagnie de la ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Kaoutar Krikou, le ministre de la santé, a déclaré en marge d'une rencontre sur la protection des personnes âgées, organisée au niveau de la salle de conférence de la grande mosquée "Abdelhamid Ibn Badis", "qu'aucun cas de malaria autochtone n'a été signalé parmi les cas enregistrés récemment dans les wilayas du Sud".

Le ministre de la santé a rassuré q'il n'y avait pas de "craintes particulières" quant à ce millier de cas de paludisme enregistrés dans les wilayas du Sud de l'Algérie.

Même s'il s'agit d'un fait habituel, le ministre a noté une certaine particularité : des cas enregistrés dans des wilayas proches du nord, à Ouargla et Ghardaïa.Concernant le risque de voir la maladie remonter vers les wilayas du nord, M. Benbouzid a estimé que "le risque zéro n'existe pas".

M.Benbouzid a également rassuré quant à la capacité de la prise en charge des cas de la maladie pour endiguer sa propagation, soulignant que "le département de la prévention du ministère a pris les choses en main".

Plus de 1.000 cas de paludisme ont été enregistrés dans les wilayas du Sud, a rappelé le ministre de la santé, déplorant les deux décès survenus à cause de cette maladie tropical

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.