Algérie: La Constitution accorde une importance à la participation de la société civile dans l'édification d'un Etat fort

El Tarf — Le conseiller auprès du président de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l'étranger Nazih Berramdane a mis en relief, jeudi, à El Tarf, l'importance accordée dans le projet de la révision de la Constitution, soumis le 1er novembre prochain à un référendum populaire, à la participation de la société civile, dans l'édification d'un Etat fort.

Lors d'une rencontre de concertation avec les représentants de la société civile, en présence du wali Harfouche Benarar et du président de l'Assemblée populaire de wilaya, Makhdar Bouhara, M. Berramdane a déclaré que "le mouvement associatif n'est pas protagoniste mais complémentaire des institutions de l'Etat et son implication contribuera à la construction de l'Algérie nouvelle".

Le document portant révision de la Constitution mis en exergue, a-t-il dit, le rôle de la société civile et consacre le principe de la démocratie participative entre les institutions de l'Etat et le mouvement associatif.

Plus explicite, il a ajouté que "toute faille laissera place à l'infiltration d'opportunistes".

Le conseiller auprès du président de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l'étranger, relevant les facilités accordées par l'Etat pour le renforcement de la société civile, notamment la création de nouvelles associations locales a salué "l'importante mobilisation" du mouvement associatif dans le cadre de la gestion de la pandémie liée au covid19, notamment la fabrication de bavettes et la sensibilisation du citoyen à l'importance de respecter le dispositif de prévention et de lutte contre ce virus.

Lors des débats, les représentants de la société civile ont soulevé diverses préoccupations ayant trait aux difficultés rencontrées sur le terrain et la nécessité de les aplanir pour leur permettre d'œuvrer "comme il se doit au profit du citoyen".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.