Maroc: La Fondation Al Yakada, un espace de promotion d'une culture d'auto-entrepreneuriat chez les jeunes

Al Hoceima — Créée en mars 2016, la Fondation Al Yakada pour les jeunes et l'auto-emploi d'Al Hoceima consacre ses activités à la promotion de l'auto-entrepreneuriat et la sensibilisation à l'importance de l'auto-emploi chez les jeunes de la province.

La Fondation, qui mobilise des jeunes cadres de la province, veille à faire connaitre les programmes et les initiatives gouvernementales destinés aux jeunes et à favoriser leur intégration dans le tissu économique et social.

Cette infrastructure a été créée dans des circonstances exceptionnelles marquées par le lancement du système d'auto-entrepreneuriat et le besoin urgent de soutenir les jeunes et pallier au manque de données, notamment sur les conditions et les mécanismes d'accès aux divers programmes gouvernementaux destinés aux jeunes, outre le renforcement de l'adhésion à ces initiatives, a indiqué le président de la Fondation, Mohamed El Belhaji, dans une déclaration à la MAP.

Compte tenu de l'incapacité du secteur public à absorber le nombre important des jeunes chercheurs d'emploi, la Fondation mise sur la promotion de la culture de l'entrepreneuriat et la sensibilisation à l'importance de l'auto-emploi afin de réduire le taux de chômage au sein de cette catégorie de la population et ce, à travers l'organisation de sessions de formation, de conférences et de rencontres de communication au profit des jeunes porteurs de projets, en coordination avec des institutions publiques spécialisées notamment l'ANAPEC, Dar Al Moukawil et la Fondation Banque Populaire pour la création d'entreprises, ainsi que des organisations non gouvernementales, a expliqué, M. Belhaji.

La Fondation a également pour objectif de sensibiliser à l'importance de l'utilisation des technologies modernes de l'information et de la communication, de renforcer les capacités des jeunes pour intégrer le marché du travail, de développer les compétences sociales et personnelles des jeunes et de promouvoir les activités génératrices de revenu et ce, en coordination avec plusieurs institutions nationales et internationales.

Les ateliers et les sessions de formation, qui sont encadrés par des experts et spécialistes dans le domaine, portent notamment sur les mécanismes de gestion des entreprises depuis la phase de pré-création de l'entreprise jusqu'à l'étude financière et technique, l'étude du marché, les outils de marketing et la gestion financière, outre la présentation des avantages du système d'auto-entrepreneur, des formes juridiques de l'entreprise et la promotion du développement personnel et psychologique des jeunes.

Par ailleurs, la Fondation, qui est présente sur les réseaux sociaux, joue un rôle important dans la présentation des avantages du programme intégré d'appui et de financement des entreprises "INTELAKA", le soutien des jeunes porteurs de projet et leur accompagnement quotidien sur terrain en termes de démarches liées à la création d'entreprise et l'auto-emploi, en accueillant quelque 5 jeunes quotidiennement, a-t-il précisé.

Par ailleurs, M. El Belhaji a appelé les banques et institutions de financement à accompagner les jeunes, traiter leurs demandes et dossiers dans les meilleures conditions et leur fournir les données et statistiques sur les différents programmes gouvernementaux qui leur sont destinés afin de les encourager à l'auto-emploi.

Pour inciter davantage les jeunes à l'entrepreneuriat, M. Belhaji a aussi mis l'accent sur la nécessité de consolider les mécanismes de communication autour des programmes gouvernementaux destinés aux jeunes et les efforts déployés à cet égard, et de mettre à profit les expériences réussies et les résultats obtenus.

Les collectivités territoriales doivent elles aussi s'engager dans les efforts visant à soutenir les jeunes dans l'entrepreneuriat et l'auto-emploi et mettre en place des partenariats entre les acteurs publics et privés pour gagner ce pari, a-t-il conclu.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.