Cote d'Ivoire: Convoqué par le Conseil de discipline du Pdci-Rda - KKB fait reporter l'audience et suscite des troubles à la Maison du parti

Convoqué par le Conseil de discipline et de l'ordre du Bélier, hier 1er octobre 2020, pour répondre des faits d'atteinte à l'unité et insubordination mis à sa charge, l'ex-conseiller du président Henri Konan Bédié, Kouadio Konan Bertin dit KKB, était effectivement présent à la Maison du parti à Cocody.

Cependant, le candidat déclaré à la présidentielle d'octobre 2020, dissident du PDCI-RDA, n'a pas été entendu par « la cour », hier. Son avocat, Bomisso Théodore Philippe, a demandé un report de 24 heures pour permettre à son client de se préparer pour l'audience prévue, ce matin.

Cocody, Maison du parti du PDCI-RDA. Il est environ 09 heures quand de nombreux jeunes prennent d'assaut le siège du parti malgré les mesures de sécurité mises en place pour filtrer les entrées. Qui sont -ils ? Les vigiles qui n'en savent rien les laissent entrer pour prendre place dans le restaurant. Peu avant 10 heures, le président de la Jeunesse rurale et son staff font leur entrée dans l'enceinte du parti et constatent la présence de ces quidams. Interrogés, certains de ces jeunes ont avoué avoir été recrutés à raison de deux mille francs F Cfa pour être convoyés au siège pour le compte de KKB. Ces jeunes étaient habillés, pour la circonstance, de tee-shirts avec la mention « trop c'est trop ! » Une provocation de trop que les jeunes du PDCI ne pouvaient tolérer.

« C'est KKB qui a été convoqué et non ses partisans. Donc nous ne voulons pas voir ses partisans dans la cour » a clamé le président de la Jeunesse rurale, Innocent Yao, très en colère. Dès lors, va s'ensuivre un véritable branle-bas dans la cour suivi de bagarres entre partisans de KKB et défenseurs de l'intégrité de l'espace PDCI. Pendant ce temps, dans la salle jouxtant le bureau du secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, les membres du comité de discipline et de l'ordre du Bélier attendaient l'arrivée de Kouadio Konan Bertin pour l'audience tant attendue. Dans la salle, maitre Adjé, maitre Chrysostome et tous les autres étaient présents pour entendre celui qui continue de clamer son appartenance au PDCI-RDA mais qui, contre les règles et disciplines du parti, a décidé d'aller à l'élection présidentielle contre le candidat élu du PDCI-RDA, à savoir, le président Henri Konan Bédié.

Kouadio Konan Bertin ne se présentera au siège du parti que vers 11 heures après que son avocat eut sollicité le report de l'audience pour 24 heures, afin de permettre à son client de se préparer pour sa défense. Nonobstant l'acceptation du report de l'audience pour 24 heures comme sollicitée par son conseil, Kouadio Konan Bertin est apparu nerveux, accusant le PDCI-RDA d'empêcher ses partisans d'avoir accès à la cour du parti, ce qui ne lui permettait pas d'accepter de se présenter devant la conseil car sa sécurité ne serait pas garantie. En réalité, il n'en était rien au regard des propos de son avocat, Me Bomisso Philippe. « Comme nous l'avions notifié dès notre constitution, nous avons demandé un renvoi pour permettre à Kouadio Konan Bertin d'asseoir sa défense pour répondre au mieux des faits qui lui sont reprochés .

C'est le 29 septembre que la convocation a été transmise et il était donc important pour Kouadio Konan Bertin de solliciter un renvoi et avoir un délai raisonnable au cours duquel il se préparerait pour répondre, en toute liberté, devant le conseil de discipline et c'est ce qui a été fait ce matin » a dit Me Bomissso. Mieux, selon le service de sécurité du parti, Kouadio Konan Bertin ne risque rien dès lors qu'il sera dans l'enceinte du parti contrairement aux rumeurs qui circulent sur une éventuelle agression du sieur KKB.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.