Cote d'Ivoire: Processus électoral apaisé - Les forces de défense et de sécurité sensibilisées sur leur responsabilité

A quelques semaines de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire, la cohésion sociale et la sécurité électorale préoccupent l'Union européenne et ses partenaires que sont le regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH) et la fondation Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS).

Une formation à l'attention des forces de défense et de sécurité a été récemment organisée à Bouaké à cet effet. Cette formation, qui se veut un appui à la professionnalisation dans l'exercice de leur mission de sécurisation avant, pendant, et après les élections, entend garantir la cohésion sociale.

Axé sur le thème « Sécurité et cohésion sociale en contexte électorale », cet atelier s'inscrit dans le cadre du projet « La paix par moi » dont l'objectif est de contribuer au renforcement des capacités de certains acteurs clés du processus électoral. A l'ouverture des travaux, le représentant résident de la Fondation Konrad Adenauer, Florian Karner, a insisté sur le professionnalisme et à l'impartialité des forces de l'ordre et de sécurité dans l'exécution de leur mission de sécurisation des élections.

« Vous, les forces de l'ordre et de sécurité, qui avez le lourd devoir de protéger et sécuriser l'ensemble des biens et des personnes, nous vous encourageons à demeurer des acteurs professionnels et impartiaux car vous êtes l'organe exécutif de la loi au service de la population et de la nation », a-t-il lancé à l'endroit des forces de sécurité, les invitant à saisir l'opportunité de cette formation pour rafraîchir leurs connaissances en matière de sécurisation des élections.

Le responsable de la représentation locale de la Fondation Konrad Adenauer s'est dit convaincu que cette formation fera des policiers et gendarmes qui y participent des agents de paix par le respect des valeurs républicaines et des droits de l'homme à travers leurs attitudes sur le terrain au cours des différentes missions qui leur seront assignées pendant les différentes phases des élections à venir. Quatre modules de formation, en lien avec la sécurité et la cohésion sociale en période électorale, ont meublé les travaux de cette formation dont le but était de mettre à la disposition des participants, notamment, les forces de sécurité, « de bons outils pratiques » pour pouvoir assurer avec plus de professionnalisme leur mission de sécurisation des futures élections afin qu'elles se déroulent dans un climat apaisé.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.