Burkina Faso: Cinq millions d'enfants de retour à l'école après six mois d'interruption à cause de la Covid-19

2 Octobre 2020

Au Burkina Faso, plus de cinq millions d'enfants effectuent leur rentrée scolaire après six mois d'interruption à cause de la pandémie de la Covid-19, se félicite le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Portail sur le coronavirus et mises à jour

Les lecteurs peuvent trouver des informations et des conseils sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV) fournis par l'Organisation mondiale de la santé et les agences des Nations Unies ici. Pour les nouvelles quotidiennes d'ONU Info, cliquez ici.

L'agene onusienne soutient le gouvernement burkinabè pour que les enfants reprennent le cours de leur scolarité dans les meilleures conditions matérielles et sanitaires.

« Pour cette rentrée scolaire, nous devons relever un double défi au Burkina Faso : sécuritaire et sanitaire. Il faut que les écoles puissent être en mesure d'accueillir les enfants déplacés qui fuient les zones en proie aux violences armées. Il est impératif que les établissements assurent aussi des conditions sanitaires et d'hygiène conformes à la prévention de la propagation de la Covid-19 », a affirmé James Mugaju, Représentant adjoint de l'UNICEF au Burkina Faso. « Nous appuyons les autorités et déployons tous nos efforts et nos opérations pour que les élèves soient disposés à apprendre et à préparer leur avenir ».

Le 16 mars dernier, les premiers cas de la Covid-19 ont contraint le gouvernement à ordonner la fermeture des 20.000 écoles du pays, privant d'éducation plus de cinq millions d'élèves.

Solutions d'éducation à distance

Rapidement, l'UNICEF a soutenu le gouvernement dans la mise en place de solutions d'éducation à distance notamment avec l'extension du Programme d'éducation par la radio qui a permis à plus de 480.000 enfants de bénéficier d'un apprentissage quotidien et d'une routine éducative.

Une plateforme digitale gratuite a été créée qui réunit plus de 1.000 documents pédagogiques, des cours en ligne et contenus radiophoniques destinés aux enseignants et aux élèves afin qu'ils puissent continuer les enseignements et les apprentissages à distance.

« Nous saluons le travail du Ministère de l'éducation nationale qui, en dépit des difficultés liées à la Covid-19, est parvenu à organiser les examens du certificat d'étude primaire (CEP), du brevet d'études du premier cycle (BEPC) et du baccalauréat. Les résultats ont de surcroit été meilleurs aux examens de l'année 2020 que celle de 2019 ! Félicitations aux élèves pour leur détermination à étudier et réussir dans un contexte parfois complexe », a expliqué le Représentant adjoint de l'UNICEF au Burkina Faso.

Le pays compte plus d'un million de personnes déplacées internes dont 60% sont des enfants. Avant la fermeture totale des établissements scolaires, 2.512 écoles étaient fermées à cause de l'insécurité et la violence affectant l'éducation de plus de 350.000 enfants.

Pour répondre à ces besoins, l'UNICEF a redoublé d'efforts pour assurer une reprise adéquate des cours. A cet effet, l'agence onusienne met à disposition :

Plus d'un million de savons destinés à 20.000 écoles

214.000 kits de fournitures scolaires (cahiers, sacs, stylos)

122 nouvelles salles de classe à construire

510 kits d'hygiène qui inclut un dispositif de lavage des mains, des flacons de gels hydroalcoolique et des savons bénéficiant à plus de 100.000 enfants

5.000 lampes solaires pour les enfants les plus vulnérables

2.550 tablettes avec des ressources éducatives pré-enregistrées pour les enseignants et encadreurs

Le Ministère de l'éducation nationale, de l'alphabétisation et de la promotion des langues nationales est en charge de la désinfection des établissements scolaires des localités ayant enregistré des cas confirmés de Covid-19. Le ministère distribuera deux masques lavables et réutilisables à chaque élève, enseignant et au personnel administratif des structures éducatives soit un total 12 millions de masques de protection.

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.