Congo-Brazzaville: Toppé au top de la musique Made in Africa

Dans un contexte inédit, Toppé a offert une représentation privée à l'IFC de Pointe-Noire. Un plaisir de l'écouter, un régal de la voir danser et ça fait du bien aux yeux comme aux oreilles.

En raison des mesures sanitaires, la chanteuse Toppé et son groupe ont offert le 26 septembre à un public restreint une représentation privée, mêlée de musique et de danse, à l'Institut Français de Pointe Noire. Pour Sylvie Bayonne, directrice de l'IFC, la pandémie du coronavirus et les mesures qui l'accompagnent n'ont pas qu'un effet négatif sur sa façon d'appréhender les évènements culturels.

« Le contexte actuel nous oblige à nous réinventer et c'est là toute la force créative dont il faut savoir disposer pour que la culture survive aux mesures sanitaires. C'est l'opportunité d'apprendre à réfléchir autrement et faire preuve d'imagination. Quand bien même j'ai dû reporter les représentations culturelles internationales qui avaient été programmées. J'ai souhaité maintenir les spectacles locaux avec l'idée de rester en mouvement », a-t-elle expliqué.

Le concert privé de Toppé, qui marque les grands débuts sur scène de cette artiste congolaise, s'inscrit dans ce registre. Grace à une captation live audiovisuelle, le grand public pourra découvrir cette artiste interprète et danseuse sur les réseaux sociaux .

La force de Toppé et de son groupe aura été de faire abstraction du maigre public invité de la salle Tchicaya Utam'Si, soumis pour cette grande première aux gestes barrières, pour offrir en ce début d'après-midi, horaire inhabituel pour un tel spectacle, l'étendue de son talent. L'artiste, qui affiche une très belle présence sur scène, aura chanté son Afrique à elle, notamment le très remarqué titre « Kongo », entourée des danseurs de la troupe Matinou mâ Afrika. Dans un répertoire tradi-moderne, agrémenté de costumes de scène du plus bel effet, Toppé a su donner, au rythme des djembés et autres instruments, un rythme chaleureux et des couleurs vives à la nouvelle scène congolaise. Un concert privé dont le grand public aurait tort de se priver lors de sa prochaine mise en ligne sur les réseaux sociaux.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.