Maroc: Ouarzazate - Un lycée se distingue par ses « journalistes en herbe »

Ouarzazate — Pour la 2eme année consécutive, le lycée collégial « Idriss 1er » d'Ouarzazate se distingue dans un concours national « Jeunes journalistes pour l'environnement » et remporte, haut la main, le 1er Prix national dans la catégorie « Reportage Vidéo ».

Quatre journalistes en herbe du lycée ont réalisé avec brio sur un reportage vidéo sur un sujet de grande actualité pour l'environnement : la pollution des rejets en plastique.

Initié dans le cadre de l'édition 2019-2020 des programmes « Eco-Ecoles » et « Jeunes journalistes pour l'environnement », les élèves du Lycée, trois jeunes filles et un garçon, ont su mettre en capsule, dans les règles de l'art, un reportage vidéo sur la problématique des déchets en plastique, l'un des grands maux de l'environnement à l'échelle mondiale.

Encadré par deux enseignants de ce lycée qui a opté pour l'excellence, les quatre élèves, du haut de leurs 13 ans, ont tourné des images et recueilli des déclarations au sujet de cette problématique environnementale et les solutions envisagées via le recyclage.

Le reportage intitulé « Main dans la main pour sauver notre environnement des déchets plastiques », a pour objectif de sensibiliser sur la protection de l'environnement et susciter chez les enfants un intérêt pour la préservation de la nature, explique le directeur de l'école, M. Lahcen Bott, ajoutant que cette consécration intervient après celle de l'année précédente, où des élèves du Lycée ont décroché le premier prix national de la catégorie « reportage journalistique ».

Les reporters en herbe ont troqué cahiers et cartables pour s'essayer, dans un vif enthousiasme, à de tout nouveaux outils : la caméra et le micro.

Les élèves avaient pour mission de véhiculer un message pour l'environnement dans les normes du reportage vidéo, particulièrement les contraintes du timing, des séquences et du montage, explique M. Lahcen, qui rappelle que cette initiative s'inscrit dans le cadre d'un plan d'action conjoint du ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle et de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement.

Il s'agit de capter la problématique des déchets en plastique dans les gestes de la vie quotidien. Les élèves ont focalisé sur les rejets d'un produit de grande consommation, les bouteilles en plastique de toutes sortes et de tous contenus, souligne le directeur du Lycée.

Parmi les solutions envisagées à cette problématique environnementale, le recyclage au niveau du consommateur. D'après l'approche des journalistes en herbe, il s'agit de donner une nouvelle vie à ces bouteilles en plastique et éviter qu'elles ne se retrouvent dans l'environnement, explique M Lahcen.

Après des images désolantes de la pollution des déchets en plastique, les enfants ont montré l'intérêt du recyclage qui peut être profitable, notamment pour les populations modestes en milieu rural. Avec un peu de créativité, la bouteille en plastique peut retrouver un nouvel usage pratique, voire se transformer en objets d'art et de décoration.

Dans ce sens, les élèves se sont rendus à Douar Imdgher pour braquer leur projecteur sur une association de femmes qui s'active dans le domaine du recyclage des déchets en plastique.

Le reportage vidéo montre l'ingéniosité de ces femmes à trouver de nouveaux usages pratiques aux rejets de plastique tout en impliquant les enfants du douar.

Une action créative pour la protection de l'environnement avec les moyens de bord et qui vise l'avenir en impliquant et en initiant ses futurs acteurs en éveillant chez eux une fibre écologique.

Les élèves du Lycée Idriss Premier ont pu mettre la lumière sur cette expérience pilote dans la région et mis en capsule leur message pour l'environnement, dans les règles du métier et avec une touche artistique.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X