Rwanda: Génocide de 1994 - Trois Rwandais arrêtés en Belgique

Félicien Kabuga, l'un des fugitifs les plus recherchés au monde, qui aurait été l'une des principales figures du génocide de 1994 contre les Tutsis au Rwanda, a été arrêté à Paris par les autorités françaises.

Trois Rwandais ont été arrêtés en Belgique. Cette information du journal belge Le Vif a été confirmée par le parquet fédéral. Des arrestations dans le cadre d'enquêtes sur le génocide de 1994 au Rwanda qui avait fait 800 000 victimes, essentiellement des Tutsis. Ces interpellations ont eu lieu mardi et mercredi, à Bruxelles et dans la province du Hainaut.

Selon le parquet fédéral, ces trois personnes étaient recherchées pour « des violations graves du droit international humanitaire ».

Il s'agit de deux dossiers distincts mais très semblables, rapporte Vincent Dublange du service Afrique de RFI. Pour l'heure, la justice belge refuse de communiquer les noms. Mais selon le journal belge Le Vif, il s'agirait de Pierre Bassa-Bossé, de Séraphin Twa-Hirwa et de Christophe Ndan-Gali.

Le premier est, selon nos confrères, un ancien membre de l'Akazu, cercle proche des durs du régime hutu à l'époque. Félicien Kabuga, récemment arrêté en France, faisait également partie de ce groupe dirigé par la femme de l'ex-président rwandais, Agathe Habyarimana. Selon le porte-parole du parquet belge, une quarantaine de témoignages ont été rassemblés contre ces trois hommes.Les enquêteurs belges se sont rendus au Rwanda.

L'une des personnes appréhendées est placée sous bracelet électronique. Les deux autres sont en détention provisoire. La Chambre du Conseil belge doit se prononcer mardi 6 octobre sur leur maintien ou non en détention.

Quant au renvoi éventuel de ces suspects devant une cour d'assises en Belgique, il n'est pas encore assuré. Il « sera déterminé en dernier lieu sur la base du dossier présenté par le juge d'instruction et le parquet », explique le porte-parole de la justice belge.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.