Burkina Faso: Décès de Minata Guelwaré, condamnée dans le cadre du putsch de 2015

Elle était incarcérée à la Maison d'arrêt et de correction de l'armée (Maca) depuis plus d'un après avoir écopé de dix ans de prison ferme en première instance pour sa participation au putsch de l'ex Régiment de sécurité présidentielle contre les autorités de la Transition en septembre 2015. Elle a toujours clamé son innocence.

Depuis quelques semaines, des lanceurs d'alerte burkinabè et certaines associations ne cessaient d'attirer l'attention sur sa santé déclinante. Mme Guelwaré a été hospitalisée plusieurs fois dans un centre de santé de Ouagadougou après l'aggravation de son état. «Des alertes ont été données mais rien n'a été fait jusqu'à l'ultime issue ! Quelles que soient les divergences politiques, on ne devrait pas en arriver là !», écrit ainsi Khady Sy/Ouédraogo, la présidente de l'association Femmes et prisons d'Afrique.

«Mais que chacun sache, que le fort d'aujourd'hui, peut être le faible de demain ! Et la cuillère prise pour mesurer sera la même avec laquelle on va te mesurer ! Et nous Association seront là toujours pour défendre ces principes ! Repose en paix Minata !», a-t-elle ajouté.

Selon son parti, le CDP, le décès est survenu tôt dans cette matinée du samedi 3 octobre 2020 à l'hôpital Blaise Compaoré (Tingandogo). «Militante du parti jusqu'à sa mort, elle avait 38 ans et mère d'un garçon. Je salue la mémoire de cette intrépide, combattante, vaillante et dynamique jeune pleine d'humanisme, d'humilité et d'initiatives. Le CDP lui est reconnaissant et lui rend un vibrant hommage», a posté Eddie Komboïgo, le président du parti.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.