Afrique: BAD - Le secteur privé japonais encouragé à investir dans le continent

4 Octobre 2020

Le Bureau de représentation extérieure pour l'Asie (Snar) du Groupe de la Banque africaine de développement (Bad) et le Département du cofinancement, de la syndication et des services techniques financiers (Fist) ont organisé, le 29 septembre dernier, un webinaire destiné au secteur privé japonais sur le thème : «Faire des affaires en Afrique».

L'objectif pour la Bad, selon un communiqué reçu hier, était d'approfondir la compréhension de son rôle et de l'implication du secteur privé japonais dans les affaires en Afrique.

Elle a ainsi présenté le cadre de son partenariat avec le Japon dénommé « Epsa » et dressé un aperçu de ses activités dans le secteur privé.

À l'ouverture, Samuel Higenyi Mugoya, directeur du Fist, a rappelé l'importance du secteur privé dans le développement de l'Afrique avant de relever que les investissements nippons étaient nécessaires au développement inclusif et durable du continent.

Atsushi Mimura, directeur général adjoint du Bureau international du ministère des Finances du Japon, a lui salué la collaboration entre le Japon et la Bad, notamment à travers la souscription du Gouvernement nippon au capital de la Banque, sa participation à la reconstitution du Fonds africain de développement ainsi que le renforcement de la coopération technique par le biais des fonds fiduciaires.

Il a également ajouté qu'il fallait s'attendre à une forte demande d'investissements dans les infrastructures, particulièrement la santé, tablant sur un fort potentiel de croissance après la phase épidémique de Covid-19 en Afrique.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.