Mali: Une centaine de jihadistes et prisonniers libérés par les autorités

URD
Le candidat à l’élection présidentielle, Soumaïla Cissé, à Bamako devant près de 50 000 personnes

Plusieurs dizaines de jihadistes ont été libérés par les autorités maliennes. Une opération qui pourrait permettre la libération d'otages au Sahel. Ces jihadistes avaient été arrêtés lors de plusieurs opérations militaires.

Pour le moment, il y une certitude et des hypothèses. La certitude, c'est la libération ce week-end de plusieurs dizaines de jihadistes et de présumés jihadistes.

D'après nos informations, ces libérations ont eu lieu sur le territoire malien à au moins deux endroits. Vers le centre, et surtout dans le Nord, dans la localité de Tessalit située dans la région de Kidal frontalière de l'Algérie.

Vers des libérations d'otages ?

Concernant le motif de ces libérations, de source bien informée, elles rentrent dans le cadre de discussions, de négociations pour obtenir éventuellement la libération d'otages.

Parmi les hypothèses, il pourrait s'agir de la libération de l'otage malien Soumaila Cissé, homme politique. Le chef de file de l'opposition du parlement dissous a été enlevé fin mars dernier dans le nord par de présumés jihadistes.

Autre hypothèse, la libération de Sophie Pétronin. La Française a été enlevée en décembre 2016 dans le nord du Mali. La dernière preuve de vie la concernant date du mois d'avril 2020.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X