Burkina Faso: Plan B ou agenda caché ?

Je perds les pédales. A moins que ce soit mon Nord qui fout le camp. A propos de la campagne déguisée, c'était 90 jours d'interdiction de déguisement. Ce délai a été ramené à 30 jours et vient d'arriver à terme. Maintenant on fait comment ? Redéguisement ou médiatisation à tout berzingue ? Avec Sy Chériff qui veille, chicotte en main ? Sy Chériff dozo...

Dans le doute abstiens-toi dit l'adage. Donc motus et ferme ta gueule Toégui ! Non je ne fermerai pas ma gueule, mais au lieu d'élucubrer je vais plutôt éculubrer.

Alors ? Mamadou Kouanda a démissionné du CDP... Mamadou Kouanda a créé le CRP... Mamadou Kouanda a déposé la liste de ses candidats aux législatives... Mamadou Kouanda est en tête de liste sur la nationale. Mamadou Kouanda par ci... Mamadou Kouanda par là... Alors ? Quand je vous disais que vous serez édifiés...

J'ai dit que vous serez édifiés ? Donc attendez. Vous n'êtes pas encore édifiés. Vous serez édifiés. Mamadou Kouanda est Mamadou Kouanda. Ceci n'est qu'une épisode. Sachez seulement que dans la cité, rares sont ceux qui ont été à tu et à toi avec Thomas Sankara, Blaise Compaoré, et Roch Marc Christian Kaboré. Passons.

Qui pourrait me dire, ce que c'est qu'un plaisantin ? Je n'ai pas dit un clouwn ni un amuseur. J'ai dit un plaisantin. Non j'ai pas dit un bouffon vous êtes dur d'oreille on dirait. Vous ne savez pas ce que c'est qu'un plaisantin ? Qu'est-ce que vous dîtes ? Un farfelu ? Non, cherchez encore.

Qui a dit qu'un plaisantin c'est un personnage folklorique ? C'est un peu ça mais ce n'est toujours pas ça. Mais arrêtons, sinon vous allez remplir toute ma page 6 sans bourse délier... avec de la plaisanterie. Laissez-moi vous dire, le plaisantin auquel je pense ce n'est pas le plaisantin auquel vous pensez. Mon plaisantin à moi est une personne hors du commun qui montre un plan B alors qu'il a un agenda caché connu de lui seul. C'est un faux plaisantin qui mange de la plaisanterie.

Vous connaissez le Ministre Harouna Kaboré ? Oui oui oui, pas si vite. Moi aussi je croyais le connaître jusqu'à ce jour où il a été reçu au « Tribunal de l'actualité » de Wat FM. La réplique, il a le don de la réplique Harouna Kaboré. Par moment, c'est comme s'il avait cloué le bec au redoutable trio, à savoir Lookman Sanfo, Bernard Bougma et Geoffroi Vaha. Rien à dire, le quoqsseur en chef du Top 10 de Roch Marc Christian Kaboré a fait du bon boulot.

A propos des oiseaux rares du Top 10 de Roch, ça fait un bail que je n'ai pas de nouvelles de Louis Armand Ouali... Alors que les élections c'est le mois prochain. La concurrence est impitoyable, mon cher Ouali. Avec toujours le même principe : Pousse-toi que je m'y mette.

Ainsi ils sont 23 candidats à avoir déposé leur dossier pour la Présidentielle du 22 Vingt Vingt. 23 candidats... S'il faut lire la petite histoire que raconte chaque canard sur chaque candidat, je n'aurai pas assez d'espace et de temps pour élucubrer. Alors j'ai arrêté une méthode. Je ne lis pas ce qu'on raconte sur les candidats Baobabs. Les candidats Baobabs c'est comme les trains qui arrivent à l'heure. Qu'est-ce qu'on pourrait écrire sur Roch que je ne sache déjà ! Et sur Ablassé... Et sur Gilbert... Et sur Tahirou Barry... Et sur Zéphirin Diabré... Et sur Komboïgo... Et sur KDO... Non je n'ai pas que ça à faire. Ce qui retient mon attention c'est le candidat qui n'a jamais été Conseillé municipal d'une commune rurale. C'est le candidat qui n'a jamais été élu député... C'est le candidat qui n'a pas encore versé la caution de 25 millions, qui sait donc que son dossier est incomplet et qui vient tout de même se déclarer candidat. Ce qui m'intéresse c'est le candidat qui n'a jamais participé à une élection législative. Ce qui m'intéresse c'est le candidat qui se trompe de date croyant que la date du dernier jour de dépôt du dossier c'était le 03 Octobre à minuit alors que c'est le 02 Octobre à minuit.

Pourtant dans la catégorie des candidats ci-dessus, il y a de vrais génies politiques mais je me méfie d'ouvrir la bouche. Je fais comme Alassane Bala Sakandé. Une fois, il avait ouvert la bouche pour dire quelque chose mais se ravisa après réflexion et dit :

- Non je vais me taire. Si je parle on dira que j'ai parlé.

Donc, moi Toégui, au sujet de certains propos de candidat, je préfère me taire. Sinon, si je parle on dira que j'ai parlé. Et même qu'à la fin des élections si les résultats sont négatifs on dira que c'est parce que j'ai parlé et que si je n'avais pas parlé le candidat aurait été élu. Et ça arriverait à mon argent. Mais allons seulement.

Je veux juste savoir... lorsque Embroise Farama a déclaré :

- Au soir du 22 Novembre 2020 je serai élu Président de la République.

Lorsque le Sankariste notoire, Sankariste de Sankaristes, a dit ces mots, il s'était pincé pour rire ou bien l'avait-il dit de façon péremptoire avec tout le sérieux que les circonstances l'exigeaient ? Dites-moi donc, lorsqu'il avait dit cela il a ri ou il n'a pas ri ? S'il a ri, il y a lieu de se demander si on peut rire lorsqu'on a mis en jeu 25 millions de francs non remboursables.

C'est le lieu de faire un ban au candidat Salomon Justin Yaméogo qui a relevé une omission très grave, une omission qui n'a pas été perçue ni par Augustin Loada, ni par Abdoulaye Soma, ni par le Ministre Séni Ouédraogo, ni par le CGD, ni par aucun de nos illustres Constitutionalistes. Une fois entrés dans la caisse de Newton Hamed Barry, ces millions ne sont remboursables en aucun cas.

Je vous dis que ce sont des génies ces candidats qui ne sont pas déclarés Baobabs.

Comme elle est belle cette phrase du candidat Silver Wendpingda Silga :

-On n'a pas besoin d'être grand de taille pour atteindre la lune.

Cette phrase mérite d'être classée dans les annales des phrases historiques.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.