Gabon: Le pays à l'aube d'une nouvelle ère digitale

Libreville, Gabon — Le risque croissant de conjuguer une crise sanitaire avec une crise économique, a contraint, non sans mal, les dirigeants du monde entier, dont les autorités gabonaises, à opter pour des gradients de confinement ou de déconfinement, malgré l'expansion de l'épidémie à coronavirus qui touche leurs pays.

Avec le service restreint et le difficile accès aux banques et notamment aux distributeurs de billets de banques, pris souvent d'assaut dans les quartiers des affaires, les systèmes bancaires devraient connaitre des mutations dans un climat de concurrence avec le développement de la banque en ligne qui a commencé à faire bouger les lignes. Plusieurs clients s'y adonnent et les services de paiement ou de transfert d'argent associés à internet prolifèrent...

Un site internet n'est pas seulement une vitrine sur l'extérieur. C'est également un outil d'analyse et de surveillance du comportement des internautes. D'où ces changements des modes de vie et l'irruption des technologies plus innovantes et accessibles, ou encore, l'apparition de nouveaux modèles économiques et une évolution des attentes des clients qui bousculent les métiers de la banque. La révolution bancaire est en marche.

Du guichet international à la banque en ligne, le modèle de distribution bancaire opère sa transformation. La banque « orientée client » devient interactive et multicanale. Les Technologies de l'information et de la Communication (TIC), et en particulier les technologies Web, accélèrent le développement de nouveaux usages, comme l'utilisation de la téléphonie mobile pour effectuer des opérations bancaires.

Au sein de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), la volonté d'y parvenir ne fait pas de doute. Plusieurs banques ont choisi des startups, locales ou étrangères, pour la partie fondamentale des échanges. Il s'agit de cette relation avec la clientèle, dans le cadre du traitement des opérations de paiement et des flux de trésorerie. D'autres font recours à cette technostructure qui permet à leurs clients, depuis leurs domiciles, de bénéficier de prestations bancaires diverses : consultation des comptes, soldes et mouvements, demande de chéquiers, virement bancaires et paiements de factures.

Les enjeux d'une solution e-banking sont multiples : élargir les modes de distribution (bancaire) en vue de renforcer et diversifier la relation client au travers d'une collaboration étroite et personnalisée, permettre au client de choisir en temps réel, les produits et services souhaités sur les canaux adaptés à ses besoins.

Aussi, ces dernières années, à l'échelon mondial, les banques ont-elles principalement investi dans les agences et les automates. Mais, à l'observation, elles risquent, d'ici quelques années, de réduire la part des investissements consacrés au réseau physique (agences et libre-service) et d'augmenter la part allouée à la banque en ligne. Le Gabon va-t-il suivre le rythme ?.

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.