À l'occasion de la Journée mondiale de l'habitat, Guterres appelle à redoubler d'efforts pour un meilleur logement

5 Octobre 2020

Addis-Abeba — En 1985, les Nations Unies ont désigné le premier lundi d'octobre de chaque année comme Journée mondiale de l'habitat. Cette journée est l'occasion pour tous de réfléchir à l'état des villes et du droit fondamental de tous à un logement convenable. Il vise également à rappeler au monde sa responsabilité collective pour l'avenir de l'habitat humain.

Cette année, la Journée mondiale de l'habitat est célébrée sous le thème, « Un logement pour tous : Un meilleur avenir urbain ». La célébration mondiale de la Journée mondiale de l'habitat a lieu cette année dans la ville de Surabaya, en Indonésie.

Dans son message du jour, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, déclare : « L'urgence d'améliorer les conditions de vie a été mise en évidence par le COVID-19, qui a dévasté la vie de millions de personnes dans les villes. L'accès à l'eau potable et aux services d'assainissement, ainsi que la distanciation sociale, sont des réponses clés à la pandémie. Pourtant, dans les bidonvilles, il s'avère difficile de mettre en œuvre ces mesures. Cela signifie un risque accru d'infection, non seulement dans les bidonvilles, mais dans des villes entières ».

Il appelle à redoubler d'efforts pour promouvoir les partenariats, les politiques en faveur des pauvres et les réglementations nécessaires visant à améliorer le logement dans les villes au cours de cette Décennie d'action cruciale pour atteindre les Objectifs de développement durable.

« Alors que nous nous efforçons de surmonter la pandémie, lutter contre les fragilités et les inégalités qu'elle a apportées et de lutter contre le changement climatique, le moment est venu d'exploiter le potentiel de transformation de l'urbanisation au profit des personnes et de la planète », dit António Guterres.

Messages clé

Hébergement à court terme et d'urgence pour les personnes sans logement sûr grâce à des espaces sous-utilisés et à la réutilisation des bâtiments.

Moratoires sur les expulsions dues à des arriérés de loyers et d'hypothèques ou d'expulsions forcées d'établissements informels et de bidonvilles ainsi que la suspension des coûts des services publics et des surtaxes pendant la durée de la pandémie.

Accès aux bâtiments, terrains et espaces ouverts pour les petites entreprises essentielles, sécurité alimentaire, soins de santé d'urgence et autres fonctions vitales nécessaires pendant que les gens restent chez eux.

Bien que ces étapes soient opportunes et importantes, elles doivent devenir des changements durables à long terme inscrits dans la politique et la législation. La pandémie a démontré l'importance d'une approche centrée sur les personnes, car le logement est aussi vital pour le caractère, la forme et le dynamisme socio-économique des villes que pour les résultats de santé publique.

Le logement est la pierre angulaire de la santé, de la dignité, de la sécurité, du bien-être et de l'intégration des personnes.

Le logement est une responsabilité partagée.

Un logement convenable pour tous dépendra d'efforts renforcés et coordonnés, notamment de la part des gouvernements nationaux et locaux. Les autorités locales sont des acteurs clés pour garantir que tous les citoyens restent en sécurité et protégés.

Les gouvernements nationaux sont essentiels pour soutenir les décideurs locaux en leur donnant les moyens de prendre des mesures préventives et de prendre des décisions efficaces.

D'autres partenaires comprennent des Organisations de la société civile établissant des partenariats avec les résidents, le secteur privé mobilisant des ressources pour des options telles que la location, la préservation et la réhabilitation des logements et la communauté internationale mobilisant un soutien pour le logement.

Les gens doivent être autonomisés et équipés pour contribuer et donner de la forme au logement dans lequel ils vivent. Nous devons faciliter le bon cadrage et les incitations pour libérer l'engagement politique à long terme, la créativité, l'investissement et l'appropriation locale pour le logement dans nos futures villes.

Allocution de Mme Vera Songwe (Anglais)

Publié par :

La Section des communications

Commission économique pour l'Afrique

BP 3001

Addis-Abeba (Éthiopie)

Tél. +251 11 551 5826

Adresse électronique : eca-info@un.org

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.