Cote d'Ivoire: Barrage au 3ème mandat - L'alliance de l'opposition de Toulepleu annonce la fin du mandat de Ouattara

Une mission conjointe de l'opposition notamment le Pdci, le Fpi, l'Udpci, le Raci et le Cojep est en tournée d'information dans le département de Toulepleu. Le lundi 05 octobre dernier, elle a rencontré les militants des partis de l'opposition de Nezobly.

Le secrétaire national Fpi du Cavally, Ouhognonwon Romain, a porté le message des différents leaders des partis de l'opposition aux parents et militants des partis de l'opposition.

Selon lui, le combat, aujourd'hui, c'est le respect de la Constitution et le président Laurent Gbagbo et son ainé le président Henri Konan Bédié ont décidé de faire bloc autour de la Constitution pour la défendre.

« Si toi le chef du village qui incarnes les lois de ton village, tu ne respectes pas les lois, qui le fera à ta place ? », s'est-il interrogé avant de continuer.

« Le président Bédié avec tous les présidents des partis politiques de l'opposition ont dit, comme Alassane Ouattara même ne respecte pas la Constitution, opposons-lui une résistance pacifique à travers la désobéissance civile ».

En ce qui concerne la campagne de fausses informations véhiculées par les militants du Rhdp, le SN Ouhognonwon Romain a rassuré la population. « Quand les gens viennent vous voir, ils accusent l'opposition de vouloir envoyer la guerre.

Ce sont des mensonges, nous ne voulons pas envoyer la guerre, d'ailleurs nous n'avons ni arme à feu ni arme blanche, même pas de gourdin ».

Denis Kah Zion, délégué départemental Toulepleu 1 du Pdci-Rda, par ailleurs maire de la Commune de Toulepleu, a, dans son adresse, expliqué les conditions posées par les leaders des partis de l'opposition pour une élection inclusive et fiable.

« Nous demandons l'audit du listing électoral afin d'éliminer ceux qui n'ont pas droit d'y être. Cette liste n'est pas fiable » a-t-il dit avant de parler de la candidature anticonstitutionnelle du candidat du Rhdp, Alassane Ouattara.

« Il n'y aura pas d'élection tant que Alassane Ouattara ne retire pas sa candidature qui est une violation à la Constitution. Vous allez me demander et s'il force. Mettez-vous dans la tête que le 31 octobre, il n'y aura pas d'élection.

Le 1er novembre, commence la transition. C'est Ouattara qui bloque le processus électoral avec sa candidature illégale et son entêtement à faire un forcing.

Le 10 octobre, un grand meeting de toute l'opposition se tiendra au stade Felix Houphouët-Boigny à Abidjan ». La tournée de sensibilisation et d'information était conduite par l'honorable Gbon Gui Bernard du Front populaire ivoirien.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.