Cameroun: Douala - Marches pacifiques du 22 septembre 2020: 70 militants du MRC écroués à la prison de New Bell

Maurice Kamto lors d'n meeting dans la campagne electorale à Yaoundé. (archive)
7 Octobre 2020

70 militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) qui ont marché le 22 septembre dernier à Douala, sont actuellement écroués à la prison centrale de New Bell à Douala. Ils sont poursuivis par le tribunal militaire de Douala pour des accusations d'"insurrection", "rébellion" et "manifestation illégale".

«Nous espérons qu'au vu des pièces que nous allons produire (..) production des garants, indication de leurs domiciles, nous espérons qu'au vu de ces éléments, ils seront libérés», a déclaré à Equinoxe Télévision le 6 octobre 2020, Maître Gabriel Kontchou, qui coordonne le collectif d'avocats constitué dans le Littoral pour la défense des manifestants.

"Ils étaient pour la plupart, entassés dans de petites cellules ou dans des espaces en proie aux intempéries. Nous avons appris de certaines personnes arrêtées qu'elles ont subi des actes de torture physique et morale", déplore Me Kontchou.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.