Cameroun: Mbankomo - Trois personnes meurent d'intoxication

Les corps ont été découverts le 2 octobre dernier au petit matin dans cet arrondissement non loin de Yaoundé. Ils avaient inhalé du gaz émanant d'un groupe électrogène.

Trois corps découverts dans une maison familiale le 2 octobre dernier. Le drame s'est produit dans le village Zouatoupsi, situé à environ cinq kilomètres du centre-ville de Mbankomo dans la Mefou-et-Akono, région du Centre. C'est la famille du nommé Daniel Ottou Onana qui est frappée par ce drame. Il s'agit de sa mère (Agathe Ngah Owona, 60 ans), son épouse (Louise Blandine Amougou, 30 ans) et sa fille (Mballa, 6 ans). Quatre autres personnes, dont Daniel Ottou et ses trois fils, ont échappé à la mort. Selon les autorités descendues sur le terrain au matin du 2 octobre, les victimes auraient inhalé du gaz émanant du groupe électrogène allumé et installé dans une des chambres de la maison. « A en croire le médecin, au regard de la bave que nous avons trouvée sur un des cadavres, il s'agit d'une intoxication », relate Harouna Nyandji Mgbatou, sous-préfet de Mbankomo.

La découverte macabre est faite aux environs de 6h par un des fils d'Agathe Ngah Owona, venu la rencontrer. « Arrivé sur place, il s'est étonné que toutes les portes soient fermées. On entendait encore le moteur du groupe électrogène ronfler à l'intérieur de la maison. C'est ainsi qu'on a cassé », raconte Essomba Etoundi, chef du village Zouatoupsi.

A l'intérieur, trois personnes sur les sept habitants de la maison sont inertes. Tous seront conduits à l'hôpital de district de Mbankomo. « Les quatre survivants avaient besoin d'oxygène. Etant donné que nous ne disposons pas du plateau technique nécessaire ici, nous les avons évacués à Yaoundé », explique le sous-préfet. Les trois corps ont été conduits à la morgue du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Yaoundé. Daniel Ottou et ses fils quant à eux ont été pris en charge au Centre des urgences de Yaoundé (Cury). A en croire le chef de village, Zouaptoupsi est privé d'énergie électrique depuis quatre mois.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.