Maroc: Dar Taliba de Sidi Bouatmane - L'intérêt grandissant pour la scolarisation de la fille rurale à Rehamna

Sidi Bouatmane (province des Rehamna) - Située au coeur du Centre urbain de Sidi Bouatmane à quelque mètres seulement de la route nationale reliant les villes de Marrakech et de Benguérir, Dar Taliba (Maison de l'Etudiante) offre le modèle éloquent d'une structure amplement dédiée à la promotion de la scolarisation de la fille rurale, notamment celle issue de milieux défavorisés.

Réalisée dans le cadre de l'Initiative Nationale de Développement Humain (INDH), cette structure d'accueil et d'hébergement est le fruit d'un programme soigneusement concocté depuis plus d'une dizaine d'années, sous l'égide de la Fondation Rehamna pour le Développement Durable, qui avait déjà procédé en 2010 au diagnostic systématique de tous les établissements de protection sociale et planifié la mise à niveau des Dour Talib et Taliba, dont celle de Sidi Bouatmane.

Ce projet se veut le couronnement des efforts soutenus déployés à l'échelle provinciale, en vue de la promotion de la scolarisation de la fille rurale et ce, en application de la Vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de l'Intérêt grandissant que le Souverain ne cesse d'accorder à l'élément humain, à sa formation solide, à son bien-être et à son épanouissement intellectuel.

En d'autres termes, la Maison de l'Etudiante de Sidi Bouatmane qui avait ouvert ses portes officiellement le 5 octobre 2011, ne cesse depuis cette date, de jouer un rôle pionnier en matière d'accueil, d'hébergement, de restauration, d'appui social et psychologique, et de médicalisation au profit de pensionnaires avides d'apprentissage et déterminées plus que jamais à transcender toutes les difficultés pour pouvoir poursuivre leurs études.

Aux côtés de cette mission citoyenne noble, dont Dar Taliba s'acquitte en toute responsabilité, un florilège d'activités parallèles à vocation sportive, récréative et culturelle sont programmées de manière à faire de cette structure d'accueil et d'hébergement un espace éducatif où il fait beau vivre.

Cette structure sociale qui vient, ainsi, traduire dans les faits tout l'engagement pris à l'échelle provinciale en vue de la promotion de secteur social, en le plaçant désormais au rang des priorités, notamment en ce qui concerne le monde rural, se fixe pour objectif majeur de réduire le taux de déperdition scolaire dans les zones rurales, surtout chez les jeunes filles lors de leur passage de l'enseignement primaire vers le collégial.

D'une capacité d'accueil de quelque 72 filles, le siège de Dar Taliba de Sidi Bouatmane a été soigneusement conçu de manière à réunir toutes les conditions du confort et de bien-être, à même de permettre aux pensionnaires de retrouver un séjour meilleur, de jouir d'un véritable équilibre psychologique et de garantir l'épanouissement de leur personnalité, voire même de les inciter à cibler l'excellence dans leur parcours scolaire.

Dar Taliba de Sidi Bouatmane, qui figure parmi les 17 Dour Talib (Maisons de l'Etudiant) et Dour Taliba (Maison de l'Etudiante) déjà opérationnelles au niveau de la province de Rehamna, comprend plusieurs dépendances, dont un sous- sol (salle informatique et bibliothèque, salle des premiers soins, un Entrepôt...), outre deux étages abritant, entre autres, des dépendances administruatives, une cuisine, un réfectoire, une salle de lecture, des dortoirs....etc.

Cette structure modèle, dont la gestion est assurée par "l'Association de gestion de Dar Taliba de Sidi Bouatmane", compte également un espace vert et un terrain de sport pour l'exercice des activités physiques.

L'importance de cette unité réside dans le fait qu'elle reçoit, annuellement, des jeunes filles en provenance des villages avoisinants et de 5 communes rurales, à savoir Jbilat, Lemhara, Ouled Imloul, Bouros et Sidi Boubker.

Approchée par la MAP à cette occasion, Mme Sanae Abou Hafes, présidente de l'Association gestionnaire de Dar Taliba de Sidi Bouatmane, a fait savoir que cette structure d'accueil ne cesse, depuis son ouverture, de recevoir des filles issues du monde rural, notamment celles en provenance de milieux défavorisés, notant que cette unité place la lutte contre la déperdition scolaire et la motivation de la fille rurale au coeur de ses priorités.

"Chaque année, près d'une dizaine de filles nous quittent après avoir décroché leurs baccalauréats, ce qui constitue une source de fierté pour nous", s'est-elle félicitée, avant de donner un aperçu détaillé sur les différentes activités organisées annuellement au sein de Dar Taliba, en l'occurrence la fête de l'excellence, la célébration des fêtes nationales ainsi que celles religieuses.

Et de poursuivre que cette structure a eu le mérite de créer une dynamique soutenue sur le plan scolaire au niveau de Sidi Bouatmane après que le nombre de filles issues des zones avoisinantes, qui avaient l'habitude par le passé d'abandonner très tôt les bancs de l'école, a nettement diminué, a dit Mme Abou Hafes, mettant en avant l'engouement que Dar Taliba de Sidi Bouatmane ne cesse de connaitre d'année en année.

Même son de cloche chez le chef de la Division de l'Action Sociale à la préfecture de la province de Rehamna, M. Mohammed Liaaychi, qui a relevé que dans le cadre des projets qui bénéficient de la supervision du comité provincial de développement humain (CPDH), présidé par le gouverneur de la province, M. Aziz Bouignane, l'accent a été mis sur le secteur de l'enseignement, notamment dans le monde rural.

Ainsi, un effort colossal a été consenti en vue de mettre en place toute l'infrastructure nécessaire en vue d'accueillir les écoliers issus de milieux défavorisés dans d'excellentes conditions et favoriser ainsi leur scolarisation, a-t-il relevé, notant que la province de Rehamna compte actuellement 17 Dour Talib et Taliba, alors qu'il a été procédé à la programmation de 9 nouvelles unités, dont la grande majorité sera dédiée à la fille rurale.

Et de poursuivre que l'ouverture de trois de ces 9 Dour Talib et Taliba a eu lieu avec l'actuelle rentrée scolaire, 3 seront ouvertes début 2021 et les trois restantes seront équipées et opérationnelles vers la fin de l'année prochaine, s'est-il félicité, notant, en guise de conclusion, que la finalité ultime est de venir en aide aux jeunes écoliers du monde rural, notamment ceux issus de milieux défavorables et les inciter à poursuivre leur scolarisation.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X