Afrique du Nord: Le Président de la Délégation Maghreb du Parlement européen félicite le Maroc pour son « initiative renouvelée » en faveur de la paix et la stabilité en Libye

Drapeau de la Libye

Bruxelles — Le Président de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb au Parlement européen (DMAG), Andrea Cozzolino a félicité, mercredi, le Maroc pour son « initiative renouvelée » en faveur de la paix et la stabilité en Libye.

«Je salue les progrès accomplis par les parties libyennes vers un accord global sur les critères concernant les postes de souveraineté conformément à l'article 15 de l'Accord politique libyen, et je félicite le Royaume du Maroc pour son initiative renouvelée visant à surmonter les divisions et à instaurer la paix et la stabilité en Libye», a affirmé M. Cozzolino dans une déclaration publiée à l'issue du deuxième round du dialogue inter-libyen entre les délégations du Haut Conseil d'État et de la Chambre des représentants, tenu à Bouznika.

M. Cozzolino a souligné «l'importance du soutien apporté par l'Union européenne à l'effort collectif de la communauté internationale, et notamment à rétablir la provision de services de base et de sécurité au peuple libyen, qui subit depuis si longtemps les conséquences dévastatrices du conflit auxquelles s'ajoute maintenant la pandémie COVID-19 ».

Réitérant "la nécessité d'une cessation immédiate des interventions militaires étrangères en Libye et de la mise en œuvre effective de l'embargo de l'ONU sur les armes", le président de la DMAG a rappelé que "tous les Libyens doivent œuvrer pour un cessez-le-feu durable et contribuer au Forum de dialogue politique libyen facilité par l'ONU".

Dans la déclaration finale ayant couronné le deuxième round du dialogue inter-libyen, tenu du 02 au 06 octobre dans le Royaume, les délégations du Haut Conseil d'État et de la Chambre des Représentants ont annoncé des accords globaux sur les critères et les mécanismes pour occuper les postes de souveraineté, prévus par l'article 15 de l'Accord politique libyen de Skhirat.

Les deux délégations ont précisé, que "les aboutissements du dialogue entre les deux délégations constituent un apport sur lequel il est possible de capitaliser, pour instaurer la stabilité dans le pays et mettre fin à la division institutionnelle".

Les deux parties ont ainsi fait part "de leur détermination à poursuivre leurs rencontres consultatives, dans le Royaume du Maroc, afin de coordonner l'action des institutions politiques, exécutives et de contrôle, garantissant ainsi la fin de la période transitoire".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X