Congo-Kinshasa: Mini-Sommet de Goma - Fatshi, Museveni, Kagame et Lourenço pour un front commun contre les forces négatives

8 Octobre 2020

Félix Antoine Tshisekedi, Président de la République Démocratique du Congo, a été chaleureusement félicité par ses collègues Yoweri Museveni de l'Ouganda, Paul Kagame du Rwanda et Joao Manuel Lourenço d'Angola, pour son ingénieuse idée de les réunir dans un Mini-Sommet quadripartite, hier mercredi 07 octobre 2020 à Goma, en mode visioconférence.

En dépit de leur éloignement géographique, les quatre Chefs d'Etat ont eu des échanges profonds et francs autour des questions d'intérêt commun, de bon voisinage, de coopération, de sécurité, avec un accent particulier sur l'impératif du retour d'une paix durable dans la partie Est du territoire congolais, gage de la stabilité et du développement de la sous-région des Grands Lacs.

Dans leur large revue de la situation sécuritaire dans les Grands Lacs, Tshisekedi, Museveni, Kagame et Lourenço ont revisité l'Accord-cadre d'Addis-Abéba, signé en février 2013, et partagé leur souci commun de la poursuite de sa mise en œuvre. A propos de l'insécurité récurrente à l'Est de la RDC et dans la sous-région des Grands Lacs, ils ont réitéré leur volonté de contribuer à l'éradication des forces négatives et des groupes armés. L'activisme des forces négatives dans les Grands Lacs devrait être sérieusement combattu, en renforçant notamment les mécanismes visant à couper les sources de financement des forces négatives et des groupes armés.

Une volonté forte de lutte contre les réseaux maffieux, nationaux et internationaux et de pillage des ressources naturelles, a été affirmée.

Les Présidents de la RDC, de l'Ouganda, du Rwanda et de l'Angola ont également échangé autour des effets néfastes de la Covid-19 sur les structures sanitaires de leurs pays respectifs, avec à la clef des morts, mais aussi sur leurs économies. Un plan transfrontalier de surveillance et de riposte non seulement contre le coronavirus, mais aussi d'autres épidémies à travers l'espace géographique des Grands Lacs est à l'étude, dans le strict respect des législations sanitaires nationales et internationales.

Les quatre Chefs d'Etat ont également estimé que la consolidation de leur coopération, à travers l'exploitation des opportunités économiques communes et des infrastructures transfrontalières, serait un atout pour cheminer ensemble dans la voie de la paix, de la sécurité et de la stabilité.

Signalons qu'avant cette quadripartite, le Burundi et la RDC ont tenu, le mardi 06 octobre à Bujumbura, leur « Deuxième Session de la Consultation Ministérielle sur la Paix et la Sécurité », au terme de laquelle les délégations de ces deux pays frères ont réaffirmé leur volonté de renforcer la paix et la sécurité à leurs frontières, mais aussi d'accroître leurs échanges commerciaux. Un plan conjoint de traque des forces négatives est également en vue. Bref, la dynamique en cours dans la sous-région des Grands Lacs est au bon voisinage et au partage des opportunités de développement. Kimp

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.