Cote d'Ivoire: Dégradation de la forêt classée de Goin-Débé - Un plan d'aménagement en cours d'élaboration

Stopper la dégradation de la forêt classée de Goin-Débé dans le sud-ouest ivoirien. L'objectif que s'est fixé le cabinet Proforest.

Le jeudi 01 octobre 2020, le ministre de l'Environnement et du développement durable (MINEDD) a procédé, au lancement officiel des activités du consortium, en vue de l'élaboration du plan d'aménagement de la forêt classée de Goin-Débé dans la localité de Taï (située en Côte d'Ivoire).

Un projet piloté par le cabinet Proforest. C'est à la salle de conférence MINEDD (au cabinet du ministre sis au Plateau) que plusieurs participants ont échangé par vidéo conférence sur la question liée à la dégradation de la forêt sacrée de Goin-Débé. Pour le Directeur de cabinet adjoint du Ministre des Eaux et Forêts (DCMEF)

« Le plan d'aménagement qui va être rédigé marquera une étape importante dans le développement forestier en Côte d'Ivoire.

Il devra être pour cela innovant et prendre en compte toutes les thématiques majeures en vigueur en matière de la foresterie moderne en adéquation avec la situation particulière de la Côte d'Ivoire afin de servir de modèle pour les forêts classées de catégorie 3 », a expliqué Martial Mé Kouamé, dans une allocution par vidéo conférence.

Pour lui, ce projet apparaît comme l'occasion unique de stopper le processus de dégradation avancée de nos forêts, notamment, les forêts classées de catégorie 3.

« Il s'agit, à travers, ces plans d'aménagement de Goin Débé, Haute Dodo et Rapide Grah, programmés et planifiés comme des projets pilotes et qui seront bientôt disponibles, de définir, avec l'ensemble des parties prenantes, les zones de sauvegarde environnementale et sociale pouvant accueillir et stabiliser le flux de populations présentes à l'intérieur des forêts classées », a également fait savoir Martial Mé Kouamé.

Selon le Directeur de cabinet du MINEDD, François Kouablan, représentant le Ministre Joseph Séka Séka « ce projet spécifique est en lien avec la mise en œuvre des activités clés du projet d'investissement forestier (PIF), dans le cadre de la nouvelle politique forestière en Côte d'Ivoire en vue de lutter contre la déforestation » a-t-il précisé.

Martial Mé Kouablan a indiqué que le PIF s'est engagé, au travers de sa composante, pilotée par la SODEFOR, à réaliser les plans d'aménagement des forêts classées de Goin-Débé, de Haute Dodo et de Rapide Grah, situées au Sud-ouest de la Côte d'Ivoire, Proforest ayant en charge l'aménagement de la forêt de Gouin-Débé en attendant la signature de contrat concernant les deux autres forêts.

« Tous les regards sont maintenant tournés vers Proforest pour la réussite de cette importante mission avec ses contraintes.

Nous attendons tous, dans le délai requis, au plus tard fin avril 2021, le premier plan d'aménagement participatif et innovant d'une forêt de catégorie 3, celui de la forêt classée de Goin-débé », a déclaré Martial Mé Kouamé.

Notons que la Côte d'Ivoire met en œuvre ces deux projets avec l'appui de la Banque mondiale et la Banque africaine et de développement qui agit en qualité d'agence d'exécution. Les montants respectifs de ces projets sont de 15 millions de dollars US et de 9 millions de dollars US.

Les interventions du PIF administrées par la Banque mondiale se focalisent dans 6 forêts classées autour du parc national de Taï et 10 forêts classées du centre du pays et celles de la Banque africaine de développement dans le domaine rural également au Centre du pays.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.