Congo-Kinshasa: Quadripartite - Félix Tshisekedi pour la consolidation de la coopération sécuritaire

Le Mini-sommet quadripartite de Goma, auquel ont pris part les Présidents Rwandais, Ougandais, Angolais et Rd Congolais, initié par ce dernier et organisé par visioconférence, s'est clôturé hier, mercredi 7 octobre 2020.

A l'ouverture, le Chef de l'Etat de la RDC a plaidé pour une grande implication de ses homologues, dans cette recherche de la paix sous régionale. D'après lui, la quadripartite veut ainsi booster une dynamique plus positive au bénéfice de la paix, de la sécurité, de la stabilité et du développement de la sous-région des Grands Lacs. Conscient de la nécessité d'instauration d'une paix durable dans la région gage du développement et émergence, les quatre Chefs d'Etat ont réaffirmé leur volonté de militer ensemble pour le renforcement des capacités de mécanismes existants dans la sous-région afin de couper les forces négatives de leurs sources de financement de leurs activités et de lutter conjointement contre les réseaux maffieux tant régionaux qu'internationaux qui contribuent à l'exploitation et au commerce illicite des ressources naturelles dans la sous-région des Grands-Lacs.

Dans son allocution d'ouverture, le Président Félix Tshisekedi Tshilombo a remercié ses homologues pour leur disponibilité à participer à cette importante réunion en cette période particulière de covid-19. Les Présidents Yoweri Museveni, Paul Kagame et Joao Lourenco ont, à tour de rôle, loué l'initiative du Président de la RDC pour cette opportunité offerte aux Chefs d'Etat des pays voisins de la RDC de parler des questions qui préoccupent leurs Etats respectifs. L'objectif de cette rencontre virtuelle était le raffermissement des relations de bon voisinage par la conjugaison des efforts des pays concernés en faveur de la coopération, la pacification et la stabilisation de l'Est de la RDC et de la sous-région des Grands Lacs.

Recommandations

Apres un état des lieux sur chaque secteur, les 4 Chefs d'Etat vont prendre des recommandations qui seront coulées dans un communiqué final sanctionnant la fin des travaux. «Face à la nécessité, durant quatre jours, nos Experts ont eu de fructueux échanges dont les conclusions ont été examinées hier et ce matin par nos Ministres respectifs en charge des Affaires Etrangères. Ceci atteste de l'importance que vous accordez à cette rencontre qui est singulière, eu égard aux enjeux et aux défis de paix, de sécurité, de stabilité, du développement économique et sanitaire dans un contexte de COVID-19 dans la Sous-Région des Grands Lacs par ailleurs, marquée par l'activisme des groupes armés, des réseaux mafieux et du terrorisme international», a rappelé le Président congolais.

Pour le 5ème Président de la RDC, ce mini-sommet doit être différent des autres par son caractère plus productif. «Car, la vraie paix n'est pas tant ce qu'en disent les réunions, les mécanismes ou les contenus des accords que ce qu'en ont les acteurs. D'où, la nécessité d'un réel engagement des leaders que nous sommes. Ce mini-sommet, qui n'a pas vocation d'un quelconque formalisme, a été l'occasion de repenser nos stratégies pour déboulonner le système de l'insécurité et de l'instabilité dans notre sous-région » déclare-t-il.

Au demeurant, Tshisekedi Félix demeure persuadé que les conclusions de leurs échanges peuvent effectivement contribuer "si nous le voulons, si nous nous engageons à booster une dynamique plus positive au bénéfice de la paix, de la sécurité, de la stabilité et du développement de la sous-région des Grands Lacs. Nous aurions tort de nous y résigner".

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.