Cote d'Ivoire: CEDEAO-Union africaine-Nations unies-Conseil de l'entente - Les recommandations pour une présidentielle crédible, transparente et apaisée

La mission conjointe de la Cédéao, ľUnion africaine et les Nations unies en Côte d'Ivoire
8 Octobre 2020

Dans le cadre des efforts de la diplomatie préventive de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), de l'Union africaine (Ua), des Nations unies (Onu) et du Conseil de l'Entente visant à promouvoir la tenue d'une élection présidentielle crédible, transparente et pacifique en République de Côte d'Ivoire, le 31 octobre 2020, une mission conjointe de haut niveau a séjourné dans ce pays du 4 au 7 octobre 2020.

Dans un communiqué, la mission conjointe s'est félicitée de « l'engagement et de la volonté des autorités à promouvoir une élection inclusive, transparente, crédible et apaisée en Côte d'Ivoire ». Elle s'est réjouie des progrès réalisés dans la préparation des différents volets techniques pour une élection présidentielle dont les résultats seraient acceptés par tous.

Toutefois, tout en exprimant sa vive préoccupation quant à « l'absence de confiance entre les acteurs politiques ivoiriens », elle condamne fermement les actes de violences et les discours de haine aux relents communautaires qui se sont malheureusement invités dans le champ de la compétition politique et sont susceptibles d'impacter négativement les progrès réalisés, jusqu'à ce jour, dans le pays.

En outre, la mission conjointe a encouragé la Commission électorale indépendante (Cei) à poursuivre les rencontres avec les différents candidats pour trouver des solutions aux questions en suspens.

Elle a invité l'ensemble des parties prenantes à favoriser le dialogue et à s'engager pour l'organisation et la tenue d'une « élection, crédible, transparente, inclusive, respectueuse des droits de l'Homme et qui tient compte des mesures barrières pour contenir la propagation de la pandémie de la Covid-19 ».

Elle a aussi réitéré son ferme engagement à accompagner le peuple de Côte d'Ivoire dans cette « phase cruciale et délicate de la consolidation de la démocratie ».

La mission a, par ailleurs, encouragé les parties prenantes à sécuriser le processus électoral tout comme la protection de l'intégrité physique des candidats, de leurs militants avant, pendant et après l'élection du 31 octobre 2020.

Elle les a ainsi exhortées à adhérer au code de bonne conduite des partis politiques, des forces politiques et candidats à l'élection présidentielle, pour favoriser la création d'un environnement propice à la tenue d'une élection démocratique gage de paix, de cohésion nationale et de développement.

De même, elle a informé les autorités et les acteurs politiques ivoiriens du déploiement d'observateurs électoraux de la Cedeao et de l'Union africaine dans le cadre de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020 afin de contribuer à sa crédibilité.

La mission était constituée, entre autres, de Shirley Ayorkor Botchwey, ministre des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale de la République du Ghana et présidente du Conseil des ministres de la Cedeao, de Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (Unowas), et de Minata Samaté Cessouma, commissaire aux affaires politiques de l'Union africaine.

Avant cette mission, plusieurs autres initiatives ont eu lieu en vue d'un scrutin apaisé en Côte d'Ivoire. Au cours de son séjour à Abidjan, la mission conjointe a été reçue en audience par le Président de la République qui a assuré qu'il ne ménagera aucun effort pour assurer la tenue d'une élection présidentielle crédible, inclusive, transparente et apaisée.

Elle a aussi rencontré les parties prenantes du scrutin du 31 octobre 2020 dont l'ancien Premier ministre et candidat Pascal Affi N'Guessan.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.