Maroc: Dar Talib de Sidi Bouatmane - Une lutte déterminante contre la déperdition scolaire à Rehamna

Sidi Bouatmane — A vocation sociale et éducative par excellence, Dar Talib (Maison de l'Etudiant) du Centre urbain de Sidi Bouatmane relevant de la province de Rehamna, se veut un espace inclusif complètement dédié à lutter contre la déperdition scolaire dans les rangs des démunis issus des zones rurales, et à promouvoir une éducation de qualité.

Figurant sur la liste des projets phares réalisés dans le cadre de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) au niveau de Rehamna, cette structure sociale et éducative est l'aboutissement d'un programme ambitieux et homogène mené par la Fondation Rehamna pour le Développement Durable qui, depuis plus d'une dizaine d'années, s'est largement attelée à établir un diagnostic minutieux des établissements de protection sociale, dans l'optique de concevoir des solutions pragmatiques et efficientes à la problématique de la déperdition scolaire et par là, à la promotion d'une scolarisation édifiante pleinement inscrite dans la durabilité.

C'est d'ailleurs dans cette logique que quelque 17 Dour Talib et Taliba (Maisons de l'Etudiant et de l'Etudiante) ont vu le jour au niveau de cette partie du territoire national et ce, en droite ligne de l'esprit et de la philosophie de l'INDH, un chantier de règne lancé depuis 2005 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et qui témoigne, si besoin est, de la Haute sollicitude dont le Souverain ne cesse d'entourer l'élément humain et de Son souci permanent de garantir aux citoyens une formation solide et une éducation de qualité.

Dar Talib de Sidi Bouatmane se veut donc le couronnement des efforts inlassables déployés au niveau de la province de Rehamna en vue d'inscrire dans la continuité, la promotion de la scolarisation des jeunes apprenants, notamment ceux issus des zones rurales, tout en parvenant à venir à bout du fléau de l'abandon scolaire.

C'est ainsi que depuis son ouverture, Dar Talib de Sidi Bouatmane ne cesse de jouer un rôle de taille en termes d'appui psychologique des pensionnaires, en leur garantissant toutes les conditions d'une vie digne (hébergement, restauration, éducation, médicalisation...), à même de leur permettre non seulement de poursuivre leurs études et formations dans de meilleures conditions, mais aussi de viser loin en persévérant sur la voie de l'apprentissage et de l'excellence.

D'une capacité d'accueil de 120 pensionnaires, dont l'âge est compris entre 12 et 18 ans, Dar Talib propose toute une gamme d'activités parallèles indispensables à l'épanouissement socio-intellectuel des bénéficiaires, dont un accompagnement social de qualité et l'animation sportive et culturelle.

Cette structure d'hébergement, dont la gestion est assurée par l'Association "Al Khayriya Al Islamiya" (Association de Bienfaisance Islamique), a pour mission notamment de réduire le taux de déperdition scolaire particulièrement dans les rangs des apprenants en provenance de milieux défavorisés au niveau des zones rurales et enclavées, d'encourager la formation et l'éducation, et d'inciter les bénéficiaires à persévérer pour être de bons citoyens de demain.

Edifié en deux étages, selon une architecture moderne et bien pensée dans le but de garantir aux pensionnaires confort et bien-être, Dar Talib de Sidi Bouatmane comprend plusieurs dépendances, dont des dortoirs, une cuisine, un réfectoire, un espace vert, outre des dépendances administratives....etc.

L'importance sociale de cette structure réside dans le fait qu'elle accueille des pensionnaires des zones limitrophes, mais aussi ceux issus de cinq communes rurales, à savoir Jbilate, Bouros, Sidi Boubker, Ouled Imloul et Al Mahara.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, le président de l'Association gestionnaire de Dar Talib de Sidi Bouatmane, M. Hamid Ahmali, a donné un aperçu détaillé sur les missions de cette structure d'accueil, notamment l'hébergement et la restauration des pensionnaires issus des villages avoisinants, notamment ceux qui trouvent des difficultés à se rendre quotidiennement et de façon régulière à leurs établissements scolaires.

Dans la foulée, il a passé en revue une multitude d'activités éducatives, récréatives et sportives organisées au profit des pensionnaires parmi les apprenants inscrits (de la première année du cycle collégial jusqu'au baccalauréat), notant que toute l'ambition qui anime cette unité de protection sociale est de parvenir à jouer, en permanence, un rôle pionnier en matière de lutte contre la déperdition scolaire, et surtout à encourager les étudiants à obtenir les meilleurs résultats scolaires.

"Notre association demeure toujours ouverte sur son environnement et cherche à établir des partenariats édifiants, afin d'offrir aux pensionnaires un climat éducatif approprié", a-t-il dit, faisant savoir que cette unité est en phase de se doter de plaques photovoltaïques pour assurer son éclairage, ainsi que des chauffe-eaux solaires. L'objectif étant de rationnaliser sa consommation en électricité, et ce dans le souci permanent de doter cette structure d'équipements ultramodernes et de permettre aux pensionnaires de séjourner dans d'excellentes conditions.

Sur un autre registre, il a exprimé ses vifs remerciements aux différents partenaires et à leur tête les autorités locales qui, en ces temps de la propagation de la pandémie de la Covid- 19, ne cessent de faire montre d'un engagement constant à veiller strictement au respect des protocoles sanitaires mis en place.

De son côté, M. Mohammed Liaaychi, chef de la Division de l'Action Sociale à la préfecture de la province de Rehamna, a mis en relief l'importance accordée par le comité provincial de développement humain (CPDH), présidé par le gouverneur de la province, M. Aziz Bouignane, au secteur de l'enseignement et de la formation, notamment dans le monde rural.

Dans ce sillage, il a tenu à indiquer qu'un effort de taille est déployé pour la mise en place d'une infrastructure adéquate, à même de favoriser l'accueil et l'hébergement des écoliers issus de milieux défavorisés dans d'excellentes conditions et donc, de les inciter à persévérer sur la voie du succès et de l'excellence.

En chiffres, la province de Rehamna compte actuellement 17 Dour Talib et Taliba, alors qu'il a été procédé à la programmation de 9 nouvelles unités, dont la grande majorité sera dédiée à la fille rurale.

L'ouverture de trois de ces 9 Dour Talib et Taliba a eu lieu avec l'actuelle rentrée scolaire, 3 seront ouvertes début 2021 et les trois restantes seront équipées et opérationnelles vers la fin de l'année prochaine, selon les données de la DAS de la préfecture de la province de Rehamna.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X