Burkina Faso: Covid-19 - La 3 M lancée pour réduire le risque de rebondissement

La Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) et Afrique Contre le Tabac (ACONTA) ont au cours d'une conférence de presse lancé ce jeudi 8 octobre 2020 à Ouagadougou, la campagne 3 M (Masque bien mis, Mains bien lavées, Maintien de la distance d'au moins un mètre) pour réduire le risque de rebondissement de la maladie au Burkina.

L'organisation Mondiale de la santé (OMS) déclarait le 11 mars 2020 que la maladie à coronavirus ou Covid-19 était une pandémie.

Pour empêcher la propagation de la maladie, le Burkina Faso, à l'instar des autres pays du monde a imposé à sa population des mesures sanitaires, administratives et restrictives des libertés.

Il s'agit du confinement, de la mise en quarantaine de la population, de la fermeture totale des classes, etc.

Selon le président de la Ligue des consommateurs du Burkina, Dasmané Traoré, cette situation qui a porté un coup dure à l'économie et au mode de vie de la population n'est pas sans séquelle.

Il a souligné que depuis un certain moment, le monde entier fait face à un rebond de cas de la maladie à coronavirus 2019 ou Covid-19 et des milliers de morts se comptent au quotidien.

Le Burkina Faso n'est pas en reste à cette nouvelle situation de nombre important de nouveau cas confirmés de Covid-19. « A la date du 4 octobre 2020, le Burkina a enregistré 13 cas dont 12 cas communautaires.

Cette propagation de Covid-19 ne sera maîtrisée que lorsque la transmission communautaire ne sera interrompue », a précisé le président de la Ligue des consommateurs.

C'est pourquoi, la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) et Afrique Contre le Tabac (ACONTA) ont initié une campagne pour briser cette transmission communautaire.

« Face au relâchement, la LCB et ACONTA ont engagé avec l'Association pour la défense des droits des consommateurs du Tchad une collaboration pour une solution simple applicable et moins contraignante pour venir à bout de cette pandémie.

Ce sont les 3 M. Masque bien mis ; Mains bien lavées ; Maintien de la distance d'au moins 1 mètre », a-t-il souligné. Cette campagne selon lui, vise à réduire le risque de rebondissement de la Covid-19 et briser la chaîne de contamination.

Et elle, se tient à un moment où les activités économiques ont repris ; les élèves ont repris le chemin de l'école et les frontières aériennes et terrestres s'ouvrent et la campagne pour les législatives et la présidentielle commence bientôt.

Autant d'activités et d'évènements qui, selon lui vont multiplier les brassages entre les populations augmentant ainsi les risques de propagation de la maladie.

« Même si des efforts sont consentis par les autorités burkinabé, nous restons convaincus que la bataille pour la rupture de la chaîne de transmission du virus reste un combat de longue haleine », a indiqué le Président de la LCB.

Il a donc demandé à la population de respecter les 3M pour mieux se protéger contre la Covid-19 et sauver des vies.

A la question de savoir si la Nicotine protège contre la Covid-19 ? Le président de ACONTA, Salif Nikiema a affirmé que la Nicotine n'est pas efficace pour lutter contre la Covid-19.

Selon lui, c'est une publicité mensongère que l'Industrie du Tabac veut glisser parmi la population pour mieux vendre son tabac. « Les fumeurs sont exposés à la forme grave de la Covid-19 », averti-t-il.

Pour animer la campagne, deux (2) capsules en français et trois spots audio de sensibilisation de 1 minute en Mooré, Diaoula et Fulfuldé ont été réalisées.

Dans le cadre de cette campagne, des affiches vont être collé dans les lieux publics (écoles, Administration publique).

Pendant un mois, ces capsules et audio seront diffusés dans des radios communautaires. Cependant, ils seront publiés de façon permanente sur les réseaux sociaux.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.