Congo-Kinshasa: Minembwe - Le Chef de l'Etat dit non à la « commune rurale »

Les FARDC en patrouille dans l'Est de la RDC
8 Octobre 2020

Les Arrêtés ministériels relatifs à l'érection de Minembwe en « commune rurale » vont être annulés incessamment. Tel est l'engagement pris par le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, devant des députés provinciaux du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, qu'il a reçus en audience, hier mercredi 07 octobre 2020 à Goma, où il séjourne depuis le lundi 05 octobre.

Le principal souci du Président de la République, rappelle-t-on, dans le cadre de ses consultations avec les forces politiques et sociales de ces deux provinces, est de dégager des pistes de solution pour le retour d'une paix durable à l'Est du pays.

A ce sujet, des instructions précises vont être données au Vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, pour remettre les pendules à l'heure, c'est-à-dire ramener Minembwe dans son état d'agglomération rurale.

C'est dans la foulée de son itinérance à l'Est du pays que, face au dernier tollé soulevé par l'installation-surprise du nouveau bourgmestre de Minembwe, le Chef de l'Etat a tenu à clarifier la situation, sans fioriture, en exprimant tout haut son opposition à l'anarchie administrative ainsi créée.

La ferme prise de position du Président de la République a visiblement réjoui et apaisé les élus locaux et, à travers eux, leurs électeurs, parmi lesquels se recrutent des milliers de résidents et ressortissants de Minembwe, indignés par le hold up administratif opéré par le ministre d'Etat et ministre de la Décentralisation, Azarias Ruberwa. Cette satisfaction a été exprimée par leur porte-parole, l'honorable Jacques Amani Kamanda, Rapporteur de l'Assemblée provinciale du Sud-Kivu : « Nous sommes satisfaits par l'implication personnelle du Chef de l'Etat qui, à l'issue de notre audience, a promis et insisté qu'il va demander au ministre de l'Intérieur de surseoir cette question de la commune rurale de Minembwe... ».

Un autre député provincial, Jean Paul Lumbulumbu Mutanava, vice-président de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu, a confirmé la position présidentielle en signalant qu'au sujet de l'installation des animateurs de la commune de Minembwe, le Chef de l'Etat l'a déclarée « inacceptable » et promis d'instruire le ministre de l'Intérieur pour la surseoir... ».

Selon la même source, le Chef de l'Etat a annoncé aussi la mobilisation d'un fonds de 50 millions de dollars américains destinés au désarmement, à la démobilisation et à la réinsertion communautaire des combattants des groupes armés. Il compte lancer personnellement ce processus à partir de Goma dès que sera nommé son Coordonnateur.

Il a par ailleurs mis en garde tout député, national ou provincial, qui se rendrait coupable de soutien aux groupes armés, car ses immunités lui seraient retirées, en vue des poursuites judiciaires. Kimp

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.