Maroc: Journée nationale de la femme marocaine - L'égalité toujours à l'ordre du jour

Rabat — Le Maroc célèbre samedi la Journée nationale de la femme marocaine, une occasion de s'arrêter sur les avancées réalisées en matière de promotion de la condition de la gent féminine.

Cette commémoration nationale, proclamée par SM le Roi Mohammed VI et célébrée le 10 octobre de chaque année, constitue une occasion de placer la question de l'égalité, de nouveau, à l'ordre du jour en mettant le point sur les progrès réalisés en la matière.

En effet, de grands efforts ont été déployés, depuis les années 90, pour la promotion de la situation de la femme au Maroc, qui a été au centre de plusieurs réformes constitutionnelles, législatives et institutionnelles lui garantissant des droits de plus en plus élargis et favorisant son adhésion à la vie politique et au processus de développement social et économique engagé par le Royaume.

Plusieurs initiatives, impulsées par SM le Roi, dont le Code de la famille, la Constitution de 2011, la ratification des conventions internationales, la création de nouvelles institutions nationales des droits de l'Homme ainsi que les différentes stratégies et politiques publiques en faveur des femmes, traduisent la volonté politique du Maroc de réaliser l'égalité et l'équité entre les deux sexes, tant en matière de droits, d'accès aux ressources et d'opportunités économiques, qu'en termes d'influence politique.

Le programme national intégré d'autonomisation économique des femmes (PNIAEF) à l'horizon 2030 traduit également une volonté publique prononcée pour promouvoir la situation de la femme marocaine, conformément aux dispositions de la Constitution de 2011 édifiant les principes d'égalité des droits entre les femmes et les hommes.

Le Maroc s'est également doté d'un programme gouvernemental 2016-2021, avec un premier axe consacré aux objectifs de la sauvegarde des droits et de la dignité des citoyens et la promotion des libertés et de l'égalité, en plus d'un deuxième plan gouvernemental pour l'égalité (Icram 2) en faveur de l'appui à l'intégration économique des femmes et leur autonomisation dans le domaine du développement.

A cet égard, le plan "Icram" ambitionne d'institutionnaliser les principes d'équité, d'égalité et d'intégration de l'approche genre en vue d'améliorer l'image la femme, lutter contre toutes les formes de discrimination et de violence à l'égard des femmes par l'élaboration de lois et l'institutionnalisation de la prise en charge des femmes et enfants victimes de la violence.

En outre, l'ouverture de la profession d'Adoul aux femmes consacre le choix démocratique et moderniste du Maroc, particulièrement dans le domaine de la promotion des droits de la femme.

L'égalité femme-homme fait encore couler de l'encre et la journée nationale de la femme est une opportunité pour préparer un avenir meilleur aux futures générations des femmes marocaines.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X