Congo-Brazzaville: Festival Ecrans noirs - Cinq films congolais en compétition

Dans le cadre de la 24e édition du festival cinématographique « Ecrans noirs » prévue du 31 octobre au 7 novembre au Cameroun, cinq films congolais dont deux longs et deux courts-métrages ainsi qu'un documentaire, figurent parmi les sélections officielles en compétition.

La nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux congolais où cinéastes et cinéphiles du pays ainsi que de la diaspora congolaise se réjouissent de la reconnaissance en continu du cinéma local hors de ses frontières. Les deux longs-métrages sélectionnés à la 24ème édition du festival Ecrans noirs sont « Grave erreur 2 » de Richi Mbebele et « Wanted » de Dinel Desouza. Le premier, sorti cette année, aborde une histoire de trahison et de vengeance qui met sous les feux des projecteurs plusieurs sentiments : la haine, la jalousie, la compassion, l'orgueil, la médisance, la ruse, le mensonge. Long-métrage drame d'environ 1h 32 sorti aussi cette année, « Wanted » est le combat de Venus Ngo, seule héritière de son père, face à la méchanceté et la convoitise de sa belle-mère.

Dans la catégorie court-métrage Afrique centrale, on retrouve « L'astuce » de Biloungoulou Vicaël, un beau scénario portant sur les inquiétudes d'une femme face aux changements comportementaux de son conjoint. Avec ce film, le suspense est au rendez-vous car le réalisateur ne laisse aucunement percevoir l'astuce dont relate la trame du récit. En compétition également, « Sexto » de Baloubeta Prince Kloz alias « Big Kloz ». Court-métrage de moins de trente-minutes sorti l'an dernier à Brazzaville, « Sexto », signifiant littéralement envoi de messages voire images érotiques, est un appel à la prise de conscience face au phénomène de sextape, qui prend de plus en plus de l'ascendant dans la société. Une pratique amplifiée grâce au numérique et aux réseaux sociaux.

« En tête à tête » est le seul film documentaire congolais sélectionné pour compétir face à d'autres productions du continent dans le même registre. Ecrit et réalisé par Eddy Mikolo, « En tête à tête » tente de montrer l'incapacité des animateurs d'antenne et d'une certaine catégorie de journalistes à pouvoir vivre de leur métier en République du Congo. Deux générations d'animateurs d'antenne radio nous parlent dans ce film documentaire des réalités vécues dans l'exercice de leur métier. Se confrontent ainsi les témoignages des anciens animateurs d'antennes à ceux des jeunes animateurs, illustrés par des séquences d'animation en studio radio. Eddy Mikolo filme aussi les points de vue des auditeurs sur le déclin de la radio face aux réseaux sociaux en zone urbaine.

Notons que le Festival Écrans noirs, fondé en 1997 par l'association Ecrans noirs, a pour but de promouvoir et valoriser les cinémas d'Afrique et du Monde Noir. Devenu en 2008 un festival compétitif mettant en exergue de nombreux prix et talents, il est un des rendez-vous annuels incontournables du 7ème art en Afrique centrale. Ce rendez-vous est également l'occasion pour les amateurs et professionnels du 7ème art de renouer avec le film, rencontrer des acteurs et réalisateurs vedettes du continent, s'enrichir de toutes les activités annexes développées en dehors des salles de projection (ateliers de formation, rencontres professionnelles et autres activités culturelles) qui auront lieu au village du Festival à Yaoundé.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.