Afrique: La RDC lance une campagne de dépistage massif pour mieux prendre en charge les patients présentant les comorbidités liées au coronavirus, Covid-19

KINSHASA, 09 OCTOBRE 2020 - Alors que la mortalité due au coronavirus, COVID-19 en RDC est autour de 2,5%, avec un profil des personnes décédées largement influencé par la présence des comorbidités (diabète et hypertension artérielle), le Ministère de la Santé a lancé, avec l'appui technique de l'OMS et de l'UNICEF, une grande campagne en faveur du dépistage et de la prise en charge de ces maladies associées pour une durée de trois mois (octobre-décembre 2020).

"Dans une étude locale ayant récemment porté sur 215 patients décédés à Kinshasa, l'hypertension artérielle a été retrouvée dans 39% des cas alors que le diabète était autour de 30%. Ne pas tenir compte de ces facteurs de risque de mortalité liés au coronavirus, COVID-19, c'est exposer proportion significative des victimes de cette pandémie à un risque très élevé des décès prématurés," a indiqué le Ministère de la Santé.

Lors du lancement de cette campagne jeudi, le Chargé du Bureau de l'OMS en RDC, Dr Amédée Prosper Djiguimdé a indiqué que l' objectif de cette campagne de dépistage massif était "la réduction de la mortalité liée à la pandémie de COVID-19 dans le pays. Il s'agit dans un premier temps de cibler la stabilité de l'état clinique des patients diabétiques et hypertendus à Kinshasa et plus tard dans les autres provinces de la RDC." Dans une ville-province fortement touchée par le coronavirus à plus de 75% du total de cas confirmés depuis mars 2020, au moins une dizaine de centres de dépistage ont été mis en place pour permettre à la population de se faire dépister. "C'est tout l'enjeu de cette campagne pour promouvoir un dépistage de proximité tourné vers les populations les plus vulnérables," a ajouté le Dr Djiguimdé.

"La RDC est à l'avant-garde dans la lutte des comorbidités. Nous allons nous attacher à soutenir cette campagne de dépistage dans le futur pour prévenir les décès liés au coronavirus, COVID-19," a souligné de son côté le Dr Jean-Elie Malkin, conseiller en charge de la santé à l'Ambassade de France en RDC.

En étroite collaboration avec les responsables des programmes des maladies non transmissibles susmentionnées, les prestataires identifiés par les formations médicales sélectionnées assurent le dépistage de toutes les personnes qui se présentent pour cette activité.

Outre la sensibilisation du grand public, la ministère de la santé publique, avec l'appui de l'OMS, cible également les populations les plus exposées dans les 26 provinces de la RDC. "Pour renforcer la prévention, le dépistage gratuit et la prise en charge thérapeutique des patients atteints du diabète ou des maladies liées à l'hypertension artérielle dans le contexte de COVID-19, l'OMS a fourni plus de 13 000 flacons d'insulines, 339 concentrateurs d'oxygène ainsi que plusieurs autres matériels et équipements dont des tensiomètres électroniques et des électrocardiographes au Ministère de la santé," a précisé pour sa part le Dr Gervais Folefack, point focal du Programme des situations d'urgence et de la sécurité sanitaire de l'OMS en RDC.

L'OMS a vivement remercié le service de la Commission européenne de l'Aide Humanitaire et Protection Civile (ECHO) et la Banque mondiale pour les financements généreux obtenus ayant permis la matérialisation de des activités de sensibilisation, dépistage massif et prise en charge des patients présentant des comorbidités en RDC. Elle a invité tous les autres partenaires de la santé présents dans ce pays à garantir un accompagnement spécifique à cette initiative au bénéfice des personnes les plus exposées aux risques des maladies associées au nouveau coronavirus.

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.