Afrique du Nord: Dialogue inter-libyen - Paris souligne la "contribution importante" du Maroc aux démarches engagées par l'ONU

Paris — La France a souligné, vendredi, la "contribution importante" du Maroc aux démarches engagées par les Nations Unies en vue d'une reprise du dialogue politique inter-libyen.

"L'engagement du Maroc est une contribution importante aux démarches engagées par les Nations Unies en vue d'une reprise du dialogue politique inter-libyen", a indiqué la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

"La France se félicite de la poursuite des efforts du Royaume du Maroc en vue d'une relance du processus politique en Libye à travers les efforts destinés à faciliter le dialogue entre la Chambre des représentants et le Haut conseil d'État, à Bouznika", a souligné la porte-parole, citée dans un communiqué.

Les initiatives en faveur de discussions politiques inclusives en Libye, en particulier celles des pays de la région, sont essentielles pour permettre une sortie de crise, a-t-elle ajouté.

Pour la France, "il n'y a pas de solution militaire au conflit libyen : la solution sera politique et passera par un engagement des pays du voisinage de la Libye", souligne la même source, faisant observer que "ces pays sont les premiers concernés par les risques que fait peser la crise libyenne sur la sécurité et la stabilité régionales".

"Leur rôle auprès des acteurs libyens est donc indispensable et peut jouer un rôle stabilisateur, à l'inverse des ingérences des puissances extérieures", a conclu la porte-parole du Quai d'Orsay.

Un deuxième round de dialogue inter-libyen a été organisé du 02 au 06 octobre à Bouznika.

Dans la déclaration finale ayant couronné cette rencontre tenue sous les auspices de l'ONU, les délégations du Haut Conseil d'État et de la Chambre des Représentants de Libye ont annoncé des accords globaux sur les critères et les mécanismes pour occuper les postes de souveraineté, prévus par l'article 15 de l'Accord politique libyen de Skhirat, rappelle-t-on.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X