Maroc: Le discours royal relate une feuille de route autour des décisions cruciales liées à la gestion de la Covid-19 (universitaire)

Rabat — Le discours royal à l'occasion de l'ouverture de la première session de la 5ème année législative de la 10-ème législature, relate une feuille de route autour des décisions cruciales portant sur la gestion de la situation exceptionnelle que connaît le Royaume à la lumière de la Covid-19, a estimé l'enseignant-chercheur à l'université Cadi Ayyad, M'hammed Belarbi.

Dans sa lecture du discours royal, M. Belarbi a souligné que celui-ci constitue en cette conjoncture une feuille de route autour des décisions cruciales à même de préserver la sécurité sanitaire des citoyens et d'affirmer le soutien indéfectible de l'État au secteur de la santé.

Le discours a apporté des réponses concises aux questions soulevées par les mesures annoncées et les pistes dégagées lors de son discours à l'occasion du 21ème anniversaire de la fête du Trône, à savoir la stimulation de l'activité économique, le renforcement de la protection sociale et la réforme de la gouvernance publique, a expliqué l'académicien, relevant que le Souverain "n'a pas fait mystère quant aux difficultés du moment, sur les situations sanitaire, économique et sociale".

Selon le chercheur, SM le Roi Mohammed VI a placé le plan de relance économique en tête des priorités de l'étape actuelle, expliquant qu'il vise à soutenir les secteurs productifs et à rehausser la capacité à investir des petites et moyennes entreprises (PME), afin de générer des emplois et de préserver les sources de revenu.

Ainsi, pour garantir son opérationnalisation, le Souverain a mis l'accent sur la conclusion d'un pacte national impliquant l'Etat ainsi que les partenaires économiques et sociaux, évoquant à cet égard la mission du Fonds d'investissement stratégique pour l'appui, l'accompagnement et le financement.

Outre la restructuration industrielle, les infrastructures, l'agriculture et le tourisme, SM le Roi n'a manqué de mettre en évidence l'importance du développement rural dans la dynamique de relance économique, a poursuivi M. Belarbi.

Par ailleurs, le Souverain a rappelé le chantier de la généralisation de la couverture sociale selon des objectifs chiffrés et un calendrier opérationnel très serré, notant que pour la mise en place d'un pilotage innovant de ce projet sociétal, une concertation élargie entre partenaires est recommandée.

Concernant l'adoption des principes de bonne gouvernance et de reddition des comptes, les institutions et les entreprises publiques sont invitées à montrer l'exemplarité et agir comme un levier de développement, a-t-il poursuivi. Dans cette optique, SM le Roi a appelé le gouvernement à opérer une révision profonde des procédures de nomination aux postes supérieures, pour l'attractivité des compétences nationales.

En définitive, pour le Souverain, le nouveau contrat social nécessite une évolution des mentalités et un véritable changement dans le secteur public. Les défis de cette conjoncture ne seront relevés que grâce à un cadre national uni et un esprit solidaire, a-t-il conclu.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X