Afrique: Athlétisme - Dix coureurs congolais invités à entretenir les acquis du Kenya

Partis pour le Kenya dans le but de préparer le Semi -marathon international de Brazzaville (Smib), dix athlètes congolais ont regagné Brazzaville après avoir bénéficié de neuf mois de formation.

L'annulation du Smib à cause de la pandémie du coronavirus ne leur a pas permis de démontrer leur progression. De retour au pays, le plus dur commence pour eux. La mission leur est donnée de se maintenir en forme pour l'édition 2021. « Malgré cette pandémie, vous devez garder le moral et continuer à travailler durement en vue de garder la forme pour les échéances prochaines », a recommandé Jean Pierre Ossey, l'ambassadeur du Congo au Kenya avant le retour des athlètes. Le diplomate congolais était accompagné de Marie Joseph Letembet, secrétaire général de la SNPC et Jean Baptiste Ossé, président de la FCA.

Il n'y a pas de médailles sans préparation disent les obervateurs. C'est dans cette vision que le bureau exécutif de la Fédération congolaise d'athlétisme (FCA) grâce à l'appui de son sponsor la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) avait anticipé dejà le placement de dix athlètes congolais au Kenya dans l'espoir que le Smib allait se tenir. Eric Mériadec Semba (huit fois champion national), Smith Mael Okouéké (quatre fois champion), Guelord Vedzé (troisième au dernier Smib), Nelson Biyoko et Dieudonné Moukilou ont été sélectionnés chez les hommes. Cleime Prudence Mambeké (trois fois championne nationale et vainqueur de la dernière édition chez les nationaux), Jodelle Ossou Wakeyi (sept fois championne nationale), Gerlucherie Mansoni (troisième lors de la dernière édition), Mariam Gama et Melvie Moudjonguelé étaient les athlètes dames retenues.

Les Congolais qui avaient à cœur l'envie de faire une prestation de qualité lors du Smib 2020 ont en effet bénéficié d'un temps de formation conséquent. Au terme des neuf mois passés au Centre de formation de Lonah Kiplagath, cette structure a procédé à une évaluation qui lui a permis de communiquer les résultats à la FCA. Nelson Mandela Biyoko a été, au regard de son âge et de sa performance, déclaré meilleur chez les messieurs en étant à 28 minutes aux 10 km. Chez les dames, au regard de son âge également et de sa performance, Gerlucherie Mansoni a occupé la première marche du podium avec 34 minutes aux 10km. Les deux athlètes ont été encouragés par le secrétaire général de la SNPC.

« L'idée du placement des athlètes congolais en stage de formation pour la participation aux compétitions est une procédure scientifique. Au lieu d'attendre les médailles dans la préparation, la direction de la SNPC nous aide à préparer autrement nos athlètes. La FCA par ma noix dit un grand merci au directeur de la SNPC et souhaite la pérennisation de ce partenariat », a conclu Jean Baptiste Ossé.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.